Greenblatt n’a jamais dit que le dialogue avec l’AP était suspendu
Rechercher

Greenblatt n’a jamais dit que le dialogue avec l’AP était suspendu

La conseiller de Trump dément avoir tenu ces propos à des hommes d'affaires palestiniens ; aucun responsable américain n'a cependant rencontré ou parlé avec un responsable palestinien

Avi Issacharoff est notre spécialiste du Moyen Orient. Il remplit le même rôle pour Walla, premier portail d'infos en Israël. Il est régulièrement invité à la radio et à la télévision. Jusqu'en 2012, Avi était journaliste et commentateur des affaires arabes pour Haaretz. Il enseigne l'histoire palestinienne moderne à l'université de Tel Aviv et est le coauteur de la série Fauda. Né à Jérusalem , Avi est diplômé de l'université Ben Gourion et de l'université de Tel Aviv en étude du Moyen Orient. Parlant couramment l'arabe, il était le correspondant de la radio publique et a couvert le conflit israélo-palestinien, la guerre en Irak et l'actualité des pays arabes entre 2003 et 2006. Il a réalisé et monté des courts-métrages documentaires sur le Moyen Orient. En 2002, il remporte le prix du "meilleur journaliste" de la radio israélienne pour sa couverture de la deuxième Intifada. En 2004, il coécrit avec Amos Harel "La septième guerre. Comment nous avons gagné et perdu la guerre avec les Palestiniens". En 2005, le livre remporte un prix de l'Institut d'études stratégiques pour la meilleure recherche sur les questions de sécurité en Israël. En 2008, Issacharoff et Harel ont publié leur deuxième livre, "34 Jours - L'histoire de la Deuxième Guerre du Liban", qui a remporté le même prix

Jason Dov Greenblatt, avocat en droit de l'immobilier de Donald Trump et juif orthodoxe, est l'assistant spécial du président américain et son envoyé pour les négociations internationales. (Crédit : Uriel Heilman/JTA)
Jason Dov Greenblatt, avocat en droit de l'immobilier de Donald Trump et juif orthodoxe, est l'assistant spécial du président américain et son envoyé pour les négociations internationales. (Crédit : Uriel Heilman/JTA)

La Maison Blanche a démenti lundi qu’un haut responsable de l’administration Trump ait dit à des hommes d’affaires palestiniens qu’il n’y aurait pas de dialogue avec l’Autorité palestinienne (AP) pour l’instant.

Des sources palestiniennes ont déclaré au Times of Israël qu’il était entendu après la rencontre de vendredi avec Jason Greenblatt que l’administration n’engagerait le dialogue avec l’AP qu’après la rencontre entre Trump et Netanyahu le 15 février.

Les Etats-Unis ont confirmé l’information du Times of Israël de la rencontre entre Greenblatt et d’autres responsables avec des Palestiniens à Washington, mais ont souligné qu’il n’a jamais tenu un tel propos.

« Cette semaine, des responsables de la Maison Blanche, dont Jason Greenblatt, ont eu une première rencontre constructive avec un groupe d’hommes d’affaires palestiniens qui étaient en visite à Washington pour rencontrer des responsables américains, et d’autres organisations », a déclaré un responsable du Conseil national de sécurité dans un communiqué adressé au Times of Israël.

« L’affirmation selon laquelle M. Greenblatt aurait dit que les Etats-Unis n’ont pas l’intention d’avoir une relation avec l’Autorité palestinienne pour l’instant est fausse. »

Jusqu’à présent, pourtant, aucun responsable de la nouvelle administration n’a rencontré ou parlé avec un responsable palestinien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...