Grève/coronavirus : 100 millions de shekels transférés aux hôpitaux publics
Rechercher

Grève/coronavirus : 100 millions de shekels transférés aux hôpitaux publics

« Nous continuerons à soutenir le système de santé et à permettre que la vie continue [en dépit] du coronavirus », a tweeté Avigdor Liberman

Des proches d’un malade lui rendent visite au service de coronavirus de l'hôpital Shaare Zedek à Jérusalem, le 3 février 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des proches d’un malade lui rendent visite au service de coronavirus de l'hôpital Shaare Zedek à Jérusalem, le 3 février 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre des Finances Avigdor Liberman a déclaré que le Trésor avait transféré 100 millions de shekels aux hôpitaux publics qui protestaient contre l’échec du gouvernement à fournir un financement adéquat des soins de santé en plein milieu de la pandémie.

Les hôpitaux recevront des fonds supplémentaires lorsqu’ils répondront à certains critères définis par le ministère, a ajouté Liberman.

« Nous continuerons à soutenir le système de santé et à permettre que la vie continue [en dépit] du coronavirus », a tweeté Liberman.

Depuis mercredi matin, l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem et les deux hôpitaux du groupe Hadassah, l’hôpital Mayanei Yeshua de Bnei Brak, l’hôpital Laniado de Netanya, l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul, l’hôpital de la Sainte-Famille et l’hôpital de Nazareth n’effectuent que des procédures de première nécessité et refusent d’admettre de nouveaux patients du service d’urgence du Magen David Adom.

Les sept hôpitaux dits « publics » d’Israël sont accessibles à tous les patients et dépendent principalement de fonds publics, bien qu’ils soient privés.

Dans une lettre adressée mardi à Horowitz et au directeur du service d’urgence du Magen David Adom, Eli Bin, les directeurs d’hôpitaux accusaient les autorités sanitaires de ne pas respecter leurs engagements budgétaires et affirmaient qu’ils ne disposaient pas des fonds nécessaires pour fournir des soins adéquats.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...