Haim Saban : Keith Ellison est « un individu antisémite et anti-Israël »
Rechercher

Haim Saban : Keith Ellison est « un individu antisémite et anti-Israël »

Le candidat pressenti à la direction du parti démocrate serait "une catastrophe pour les relations entre la communauté juive et le Parti démocrate"

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

Haim Saban pendant le gala de la région ouest 2014 des Amis des forces de défense israéliennes au Beverly Hilton de Beverly Hills, en Californie, le 5 nvembre 2014. (Crédit : Tiffany Rose/WireImage)
Haim Saban pendant le gala de la région ouest 2014 des Amis des forces de défense israéliennes au Beverly Hilton de Beverly Hills, en Californie, le 5 nvembre 2014. (Crédit : Tiffany Rose/WireImage)

WASHINGTON — Haim Saban, milliardaire juif et important grand donateur du parti démocrate américain, a vivement critiqué le représentant du Minnesota, Keith Ellison, vendredi, le qualifiant « d’individu clairement antisémite et anti-Israël ».

Lors du forum annuel Saban de l’Institution Brooking, qui est organisé et financé par le magnat des médias, Saban s’est exprimé devant le public lors d’une session de questions-réponses entre le journaliste de CNN Jake Tapper et le ministre de la Défense Avidgor Liberman.

Plus tôt dans la session, Tapper avait interrogé le ministre israélien sur la candidature controversée d’Ellison pour présider le Comité National Démocratique.

Après avoir souligné que la religion musulmane d’Ellison n’était pas un problème et que certaines de ses déclarations ont été plus sionistes que le père du sionisme Theodore Herzl, Saban a qualifié Ellison de fondamentalement hostile aux juifs et à l’Etat juif.

« Si l’on s’intéresse à ses positions, à ses écrits, à ses discours, à la manière dont il a voté, on comprend qu’il est clairement un individu antisémite et anti-Israël, a-t-il déclaré. Les mots comptent, mais les actions comptent plus encore. Keith Ellison serait une catastrophe pour la relation entre la communauté juive et le parti démocrate. »

Haim Saban (dos aux caméras) s'exprime pendant le Forum Saban, face au ministre de la Défense Avigdor Liberman (sur scène, à gauche) et à Jake Tapper, journaliste de CNN, le 2 décembre 2016. (Crédit : autorisation)
Haim Saban (dos aux caméras) s’exprime pendant le Forum Saban, face au ministre de la Défense Avigdor Liberman (sur scène, à gauche) et à Jake Tapper, journaliste de CNN, le 2 décembre 2016. (Crédit : autorisation)

Saban, Israélo-Américain né en Egypte, est un donateur majeur du parti démocrate. Lui et sa femme Sheryl ont donné plus de 12,5 millions de dollars à l’ancienne secrétaire d’Etat Hillary Clinton pour sa candidature à la Maison Blanche.

Depuis 2007, Saban est l’un des contributeurs les plus importants du parti démocrate.

En 2002, il a signé un chèque de sept millions de dollars pour financer le bâtiment du quartier général du parti démocrate à Washington, D.C.

Depuis qu’Ellison a annoncé officiellement pour se présenter à la présidence du parti démocrate le 14 novembre, il a entraîné une réponse forte à la fois de ses soutiens et de ses critiques concernant ses positions et ses discours passés sur Israël.

Keith Ellison,  élu à la Chambre des Représentants en novembre 2006 dans le cinquième district du Minnesota. (Crédit : Facebook)
Keith Ellison, élu à la Chambre des Représentants en novembre 2006 dans le cinquième district du Minnesota. (Crédit : Facebook)

Vendredi, Tapper a demandé à Liberman de réagir à la déclaration de la Ligue anti diffamation (ADL) de jeudi, qui affirmait que les commentaires qu’il avait fait en 2010 le « disqualifiait » pour la direction du parti démocrate.

Ellison a ensuite rédigé une lettre ouverte en réponse au président de l’ADL, Jonathan Greenblatt, pour souligner que ses propos avaient été « sortis de leur contexte ».

Cette semaine, un enregistrement audio avait été publié par une association, le Rapport d’enquête sur le terrorisme, dans lequel Ellison, s’exprimant pendant un événement privé de levée de fonds, avait déclaré que « la politique étrangère des Etats-Unis au Moyen Orient est gouvernée par ce qui est bon ou mauvais pour un pays de sept millions de personnes », en référence à Israël.

« Une région de 350 millions d’habitants tourne tout autour d’un pays de sept millions [d’habitants], a-t-il continué. Est-ce que cela a du sens ? Est-ce logique ? Juste ? Lorsque les Américains qui ont leurs origines parmi ces 350 millions s’impliqueront, tout changera. »

Ellison a déclaré que l’enregistrement avait été manipulé.

« L’enregistrement publié a été présenté de manière sélective et sorti de son contexte par un individu que le Southern Poverty Law Centrer a qualifié ‘d’extrémiste anti-musulman’ », a-t-il déclaré en référence à Steven Emerson, qui a affirmé que l’administration Obama « collaborait de manière extensive » avec les Frères musulmans.

« Dans mon souvenir, je répondais à une question sur comment les Américains avec des origines moyen-orientales pourraient s’impliquer dans le processus politique de manière plus efficace », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...