Israël en guerre - Jour 193

Rechercher

Halevi : Tsahal doit discipliner les commandants qui enfreignent les protocoles

Le chef d'état-major de l’armée israélienne a rappelé "qu'il est impossible de se battre lorsque la discipline et les règles ne sont pas claires et strictes"

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le chef d'état-major Herzi Halevi parle pendant une visite dans le nord d'Israël, le 27 février 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Le chef d'état-major Herzi Halevi parle pendant une visite dans le nord d'Israël, le 27 février 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef d’état-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Herzi Halevi, a déclaré dimanche que Tsahal devait prendre des mesures disciplinaires à l’encontre des commandants qui ont agi contrairement aux protocoles, dans une référence manifeste au général de brigade Dan Goldfus qui s’est adressé à des hommes politiques lors d’une conférence de presse sans autorisation préalable, et au général de brigade Barak Hiram qui a ordonné la démolition d’une université utilisée par le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza sans avoir obtenu l’autorisation de ses supérieurs.

« Les commandants de Tsahal, les plus jeunes comme les plus anciens, mènent une guerre difficile et complexe, sur plusieurs fronts à la fois, depuis plus de cinq mois, et obtiennent de plus en plus de résultats », a-t-il déclaré.

« En temps de guerre, il est très important de laisser aux commandants sur le champ de bataille la liberté nécessaire pour mener à bien leurs missions, je leur fais confiance et je les apprécie beaucoup. Dans le même temps, je dis une évidence : il est impossible de se battre lorsque la discipline et les règles ne sont pas claires et strictes. »

« L’équilibre entre les deux est la clé du succès. Un commandant ne peut pas passer outre un ordre sans autorisation s’il n’y a pas de nécessité ou de raison opérationnelle, claire et urgente. »

« Les commandants qui ont enfreint les règles feront l’objet d’une enquête et seront sanctionnés dans les plus brefs délais. C’est notre devoir », a ajouté Halevi.

Il a affirmé que l’armée a « des commandants de très grande qualité qui se battent courageusement », mais « là où ils ont commis une erreur ou se sont écartés des ordres, il y a eu un apprentissage ». Des mesures disciplinaires et de commandement ont également été prises au cours des combats.

« Nos succès sur le champ de bataille sont le résultat de l’unité de nos rangs, ainsi que de la capacité à agir ensemble dans le respect des valeurs et des ordres de Tsahal », a poursuivi Halevi.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.