Hanan Ashrawi : la position américaine sur la solution à 2 états « n’a aucun sens »
Rechercher

Hanan Ashrawi : la position américaine sur la solution à 2 états « n’a aucun sens »

"Il est clair que l'administration américaine est en train d'essayer de satisfaire la coalition extrémiste de Netanyahu", a dit la responsable palestinienne

Hanan Ashrawi, membre du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), en janvier 2012. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Hanan Ashrawi, membre du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), en janvier 2012. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Hanan Ashrawi, responsable palestinienne, a déclaré mardi que la position de l’administration Trump sur la solution à deux états, en apparente rupture avec celle des administrations précédentes pour résoudre le conflit avec Israël, n’avait « aucun sens ».

« Cela n’a aucun sens », a dit Ashrawi à l’AFP après que la Maison Blanche eut indiqué ne plus être arc-boutée sur la solution à deux états.

« Il est clair que l’administration américaine est en train d’essayer de satisfaire la coalition extrémiste de (Benjamin) Netanyahu », le Premier ministre israélien, a-t-elle ajouté.

Mardi, un responsable de la Maison Blanche a affirmé que les Etats-Unis n’insisteraient pas sur une solution à deux Etats entre Israël et les Palestiniens quelques heures avant une rencontre entre M. Netanyahu et le nouveau président américain Donald Trump à Washington.

« Ils ne peuvent pas simplement dire cela sans (proposer une) alternative », a estimé Mme Achraoui. « Ce n’est pas une politique responsable et cela ne sert pas la cause de la paix ».

Le principe de deux Etats « vivant côte à côte en paix et en sécurité » a été défendu depuis un demi-siècle par tous les présidents américains, démocrates comme républicains.

Depuis la bande de Gaza, un porte-parole du mouvement terroriste du Hamas a estimé que ces déclarations américaines « confirmaient que les Américains jouaient un jeu fourbe qui vise à consolider l’entité sioniste en flouant tous les droits des Palestiniens ».

Evoquant ensuite la rencontre prévue mercredi entre MM. Trump et Netanyahu, Fawzy Barhoum a estimé que le Hamas « ne nourrissait aucun espoir qu’elle apporte quoi que ce soit au peuple palestinien ».

Cette rencontre signe « un rapprochement américano-israélien au nom d’intérêts américano-israéliens en vue de soutenir l’entité israélienne et de liquider la question palestinienne ».

Le Hamas est opposé à une solution à deux Etats parce qu’il refuse de reconnaître l’Etat israélien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...