Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Haouaria Hadj-Chikh « n’aurait pas dû être » investie sur la liste En Marche de Marseille

Proche de Jean-Noël Guérini et du parti des Indigènes de la République, la candidate s'est vue retirer l'investiture, vendredi soir dernier, par l'antenne marseillaise du parti

Haouaria Hadj Chikh, ex-guériniste et proche du PIR a été retirée de l'investiture de la République en Marche ! à Marseille (Crédit: capture d'écran Youtube/LCM)
Haouaria Hadj Chikh, ex-guériniste et proche du PIR a été retirée de l'investiture de la République en Marche ! à Marseille (Crédit: capture d'écran Youtube/LCM)

Au bureau En Marche! de Marseille, les responsables ont connu quelques sueurs froides. Alors que la campagne des législatives va bientôt commencer (le 22 mai), le passé d’Haouaria Hadj-Chikh, exploré par les réseaux sociaux, leur a réservé une surprise de poids.

Les engagements passés de Hadj-Chick, investie pour la 7e circonscription de Marseille, ont donc poussé les membres du bureau marseillais de la République en Marche! à retirer son nom de la liste vendredi soir dernier.

« Elle n’aurait pas dû y être, » ont-ils expliqué à France3-régions.

« Cette ex-conseillère métropolitaine du Front de Gauche et candidate avec Pape Diouf aux municipales en 2014, aurait perdu sa place à cause de son passé guériniste », explique la rédaction locale de la chaîne nationale.

« Haouaria Hadj-Chikh a été élue conseillère départementale sur les listes soutenues par Jean-Noël Guérini aux dernières départementales. A En Marche! on tente de justifier son éviction Il y a une notion de renouvellement, il faut rester loin de tout guérinisme ».

Jean-Noël Guérini a été contraint de quitter ses fonctions de président de la Fédération socialiste des Bouches du Rhône en 2011. Quelques semaines plus tard, il était mis en examen pour « prise illégale d’intérêts », « trafic d’influence » et « association de malfaiteurs ».

Pour d’autres, c’est l’apparition d’Haouaria Hadj-Chik à une marche de la dignité organisée par le sulfureux parti des Indigènes de la République (PIR) qui lui aurait coûté son siège.

Quoiqu’il en soit, la candidate assure qu’elle ira « jusqu’au bout » et ne se retirera pas de la course à la députation. Sous quelle étiquette ? Mystère.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.