Haut-Rhin : Pose de pavés de la mémoire pour des villageois morts en déportation
Rechercher

Haut-Rhin : Pose de pavés de la mémoire pour des villageois morts en déportation

Quatre pavés de la mémoire, ou "Stolpersteine", ont été posés à Grussenheim en hommage à des villageois morts en déportation, à l’endroit où ils habitaient

La mairie de Grussenheim. (Crédit : Rauenstein / CC BY-SA 3.0)
La mairie de Grussenheim. (Crédit : Rauenstein / CC BY-SA 3.0)

Le 30 août dernier, le musée de l’association « Les Amis d’Annette de Rathsamhausen, baronne de Gérando, et du vieux Grussenheim » a rouvert ses portes dans la commune de Grussenhein (Haut-Rhin), a rapporté le journal local Les Dernières Nouvelles d’Alsace.

À cette occasion, quatre pavés de la mémoire, ou « Stolpersteine », ont été posés en hommage à des villageois morts en déportation, à l’endroit où ils habitaient.

Œuvre de l’artiste berlinois Gunter Demnig, on comptait en 2018 plus de 69 000 pavés posés dans 23 pays.

Le musée a également présenté dimanche une exposition rendant hommage aux déportés nés à Grussenheim. La commune comptait près d’un quart d’habitants juifs au début du 20e siècle, sur un peu plus d’un millier d’habitants. Ils n’étaient plus que 62 sur un total de 730 habitants avant la guerre.

La synagogue du village a été incendiée par les nazis pendant la guerre et 29 Juifs nés dans la commune ont été arrêtés à travers la France, puis déportés ou exécutés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...