Rechercher

Herzog assistera à la commémoration du massacre des JO de Munich

Le président israélien rencontrera également Steinmeier et le chancelier allemand Olaf Scholz, s'adressera au Bundestag et visitera le camp de concentration de Bergen-Belsen

Le président israélien Isaac Herzog lors d'une conférence organisée par la Treizième chaîne à Jérusalem, le 26 juillet 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le président israélien Isaac Herzog lors d'une conférence organisée par la Treizième chaîne à Jérusalem, le 26 juillet 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le bureau du président Isaac Herzog a annoncé que ce dernier se rendra en Allemagne la semaine prochaine dans le cadre d’une visite d’État officielle.

Herzog et son épouse Michal, qui ont été invités par le président allemand Frank-Walter Steinmeier, seront en Allemagne du 4 au 6 septembre. Ils assisteront à une cérémonie commémorative officielle marquant les 50 ans du massacre des Jeux olympiques de Munich.

Pendant son séjour en Allemagne, Herzog rencontrera également Steinmeier et le chancelier allemand Olaf Scholz, s’adressera au Bundestag et visitera le camp de concentration de Bergen-Belsen.

L’annonce du voyage de Herzog intervient un jour après que l’Allemagne a déclaré avoir conclu un accord de compensation avec les familles des 11 athlètes israéliens tués par des terroristes palestiniens lors des Jeux olympiques de 1972. Les familles avaient auparavant menacé de boycotter la cérémonie commémorative, affirmant que l’indemnisation proposée était trop faible.

Mercredi, un accord a été annoncé avec les autorités allemandes qui s’engagent à verser 28 millions d’euros, une mesure aussitôt saluée par le président israélien qui a exprimé sa « gratitude ».

Ankie Spitzer, dont le mari était entraîneur de l’équipe israélienne d’escrime et a été tué à Munich, a confirmé à l’AFP qu’elle participerait aux commémorations lundi, en compagnie d’environ 70 proches de victimes.

Une porte-parole du comité olympique israélien a confirmé à l’AFP qu’une délégation se rendrait également à Munich.

Le 5 septembre 1972, huit membres de l’organisation palestinienne « Septembre noir » avaient pénétré dans un appartement de la délégation israélienne au village olympique, tuant deux athlètes israéliens et prenant neuf autres membres de la délégation en otage, en vue de les échanger contre 232 prisonniers palestiniens.

L’intervention des services de sécurité allemands s’était achevée par la mort de tous les otages, un dénouement sanglant dont les autorités ouest-allemandes ont été tenues en partie responsables. Cinq terroristes palestiniens avaient été abattus et trois autres arrêtés.

Durant sa visite de trois jours en Allemagne, Isaac Herzog rencontrera le chancelier Olaf Scholz, prononcera un discours devant le Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand et se rendra sur le site du camp de concentration nazi de Bergen-Belsen.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...