Importante hausse des salaires du Premier ministre et des ministres
Rechercher

Importante hausse des salaires du Premier ministre et des ministres

La commission des Finances de la Knesset indexe les salaires des ministres au salaire moyen afin de les aligner sur ce que les autres députés gagnent

Moshe Gafni, député de Yahadout HaTorah, pendant une réunion de la commission des Affaires internes de la Knesset sur un projet de loi modifiant les régulations de l'utilisation des mikvés, à Jérusalem, le 6 juin 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Moshe Gafni, député de Yahadout HaTorah, pendant une réunion de la commission des Affaires internes de la Knesset sur un projet de loi modifiant les régulations de l'utilisation des mikvés, à Jérusalem, le 6 juin 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Les députés ont voté lundi pour accorder aux ministres une importante augmentation de 5 000 NIS par mois et le Premier ministre un supplément de 5 500 NIS.

Après une réunion houleuse, la Commission des Finances de la Knesset a voté pour augmenter le salaire de base des ministres à 44 200 NIS par mois, tandis que le Premier ministre gagnera maintenant 49 600 NIS par mois. Au total, cela coûtera à l’Etat 2 millions de NIS supplémentaires par an.

La commission a également décidé que les futures augmentations salariales des ministres seraient indexées au salaire moyen plutôt qu’à l’indice des prix à la consommation.

En plus de leur salaire, les ministres bénéficient d’un large éventail d’avantages, dont 26 jours de vacances par an, un montant alloué pour des vêtements et un logement, une voiture avec chauffeur, des bureaux à Jérusalem et à Tel Aviv et des conditions de retraite préférentielles.

Les salaires des autres membres de la Knesset et des juges sont indexés au salaire moyen, mais depuis 2001, les salaires des ministres ont été indexés à l’indice du coût de la vie qui, à cette époque, a fortement augmenté. La décision actuelle signifie que tous les membres du Parlement recevront des augmentations de salaire de la même ampleur à l’avenir.

En raison des différentes méthodes de calcul de l’augmentation des salaires pour les dernières années, actuellement le président de la Knesset gagne plus que le Premier ministre, et le chef de l’opposition plus qu’un ministre du gouvernement.

Le député Moshe Gafni (YaHadout HaTorah), qui dirige la commission des Finances, a déclaré qu’il s’était senti coupable de la réalité biaisée, à savoir que certains membres de la Knesset gagnaient plus que des ministres. « Personne d’autre n’a eu le courage de faire ça sauf moi », a-t-il dit, selon Ynet.

La députée d’opposition Karine Elharrar (Yesh Atid) a déclaré : « il n’est pas bon que le gouvernement s’inquiète davantage des ministres que des handicapés et des personnes âgées. »

Comme l’année dernière, les députés de Yesh Atid ont décidé d’abandonner leur augmentation de salaire, estimée à environ 1 300 NIS par mois. Le ministre israélien des Transports et du Renseignement, Israel Katz (Likud) a aussi demandé à Gafni de l’exclure.

« A l’heure actuelle, lorsque des groupes défavorisés tels que les handicapés et autres luttent pour un niveau de vie minimum avec dignité », a déclaré Katz, « je préfère que cet argent soit transféré pour ces objectifs importants », a rapporté Hadashot.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...