Israël en guerre - Jour 196

Rechercher

Inculpation de l’auteur de la lettre de menaces retrouvée sur la tombe de Yoni Netanyahu

Le suspect âgé de 26 ans et résidant à Kfar Saba, qui affirme s'être "échappé" d'un établissement psychiatrique, avait demandé au Premier ministre de ramener la dépouille de Goldin

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prenant la parole lors d'un événement commémoratif pour son frère Yoni, devant sa tombe, au premier plan, au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 25 juin 2023. (Crédit : Kobi Gideon/Bureau du Premier ministre)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prenant la parole lors d'un événement commémoratif pour son frère Yoni, devant sa tombe, au premier plan, au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 25 juin 2023. (Crédit : Kobi Gideon/Bureau du Premier ministre)

Un homme a été inculpé jeudi pour avoir écrit une lettre de menaces au Premier ministre Benjamin Netanyahu et l’avoir déposée sur la tombe du frère du Premier ministre, Yoni Netanyahu, au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem.

Un habitant de Kfar Saba, âgé de 26 ans, qui n’a pas été nommé dans l’acte d’accusation, a été accusé d’être l’auteur de la lettre, qui demandait à Netanyahu de « reconquérir la Bande de Gaza et d’obtenir la libération de la dépouille du soldat capturé Hadar Goldin et d’autres otages israéliens » détenus par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

L’acte d’accusation a noté que Goldin avait été un conseiller du mouvement de jeunesse que l’accusé fréquentait.

Lors d’une audience sur la prolongation de sa garde à vue la semaine dernière, les procureurs ont déclaré que les actions du suspect auraient pu nuire à la population et causer des dommages à la démocratie.

L’accusé a déclaré qu’il s’était récemment « échappé » de l’hôpital psychiatrique Shalvata, et son avocat, Me Binyamin Malka, a souligné lors de l’audience que son client avait été diagnostiqué comme souffrant de problèmes de santé mentale, a rapporté le site d’information Walla.

Selon l’acte d’accusation, l’accusé a regardé un reportage télévisé le 29 juin montrant la sœur de Goldin, Ayelet, s’approchant du Premier ministre – lors d’un service commémoratif d’État pour les soldats tombés lors de l’opération de Gaza de 2014 – et dénonçant le fait qu’il n’ait pas réussi à faire libérer la dépouille de son frère.

L’accusé a alors décidé d’écrire la lettre, en vérifiant l’âge de Netanyahu et l’emplacement de la tombe de son frère.

Aux premières heures du 30 juin, l’accusé s’est rendu au cimetière militaire du mont Herzl et y a déposé la lettre.

Bien qu’une grande partie de la lettre soit adressée à feu Yoni Netanyahu, les procureurs ont déclaré que l’accusé avait eu la ferme intention que les mots parviennent au Premier ministre.

« Que se passe-t-il Yoni, le héros ? Que se passe-t-il là-haut ? », dit la lettre, selon une copie publiée par les médias israéliens.

« On m’a demandé d’informer votre frère, Pee-Pee Netanyahu, qu’il a un peu ou beaucoup d’avantages en sa faveur, mais que c’est fini », poursuit la lettre, dans une apparente plaisanterie sur le surnom du Premier ministre « Bibi ».

Dans le sens des aiguilles d’une montre, à partir du haut à gauche : Avraham Mengistu, Hisham al-Sayed, Hadar Goldin et Oron Shaul. (Crédit : Flash 90/Times of Israel)

« À partir d’ici, mont Herzl, ce lieu sanctifié, l’horloge tourne à l’envers, jusqu’au [13-14 octobre] jour où votre fils de pute de frère, pense qu’il atteindra 74 ans », dit la lettre faisant référence au premier anniversaire du ministre selon le calendrier hébreu.

La lettre poursuit en disant « qu’il soit clair qu’il s’agit d’une menace de premier ordre », à côté de quoi est écrit en anglais « niveau d’alerte rouge » accompagné d’un smiley.

« Bibi, tu ne vaux pas mieux qu'[Ariel] Sharon », poursuit la lettre, avant de souhaiter que Netanyahu subisse un sort pire que l’ancien Premier ministre, décédé après huit ans dans un état végétatif à la suite d’un important accident vasculaire cérébral.

Après avoir lancé de nouvelles incitations contre Netanyahu, la lettre indique qu’il a plusieurs missions : reconquérir la bande de Gaza et rendre « le corps de mon officier, Hadar Goldin, et le reste des captifs ».

« Va te faire foutre, pute paresseuse », conclut la lettre en anglais.

Le groupe terroriste du Hamas, qui avait conquis Gaza deux ans après que Sharon eut mené un retrait militaire et civil unilatéral de l’enclave en 2005, détient les dépouilles de Goldin et d’Oron Shaul – qui ont tous deux été tués au combat dans la guerre de Gaza en 2014 – ainsi que deux Israéliens encore vivants qui seraient entrés dans la bande de leur propre gré.

La lettre de menace arrive quelques semaines seulement après que Netanyahu et sa famille se sont rendus sur la tombe pour marquer le 47e anniversaire de la mort de Yoni Netanyahu à la tête d’une force d’élite de Tsahal dans l’équipe de sauvetage des otages d’Entebbe.

L’opération du 4 juillet 1976 a vu le sauvetage de 98 otages capturés le 27 juin 1976 par des terroristes palestiniens et allemands, qui avaient détourné un avion d’Air France volant de Tel Aviv vers Paris. L’avion a été détourné vers l’Ouganda, où les pirates de l’air ont été accueillis par le dictateur Idi Amin.

Quatre otages et Yoni Netanyahu ont été tués pendant l’opération.

Netanyahu a reçu plusieurs menaces de mort ces derniers mois, la plupart liées à la reforme largement controversée du système judiciaire annoncé par son gouvernement radical.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.