Inde: Un éditeur renoncera-t-il à un livre qui qualifie Hitler de « grand leader »
Rechercher

Inde: Un éditeur renoncera-t-il à un livre qui qualifie Hitler de « grand leader »

Un livre pour enfants place le nom du dictateur aux côtés de ceux de Barack Obama et de Nelson Mandela, le saluant pour avoir dédié sa vie à "l'amélioration du pays et du peuple"

L'entrevue de Montoire, le 3 octobre 1940, entre le maréchal Pétain et Adolf Hitler (Crédit : wikimedia commons)
L'entrevue de Montoire, le 3 octobre 1940, entre le maréchal Pétain et Adolf Hitler (Crédit : wikimedia commons)

Un éditeur indien a suscité de vives critiques pour la publication d’un livre pour enfants qui liste Adolf Hitler parmi un groupe de grand leaders.

Le centre Simon Wiesenthal a demandé à « Pegasus », un livre pour enfants de la maison d’édition B. Jain, de retirer le livre « Great leaders » des rayons et de son catalogue en ligne, jeudi.

La couverture du livre comprend des photos de Hitler, de Barack Obama, de Nelson Mandela, de Mahatma Gandhi et du Premier ministre indien actuel Narendra Modi comme des visionnaires importants dans l’histoire du monde.

La couverture du livre ‘Great Leaders’ (Crédit : Capture d’écran .pegasusforkids.com)

« A cette époque qui paraît vide de grands leaders, nous avons trouvé des hommes et des femmes qui vous inspireront », lit-on dans une description du livre sur le site internet Pegasus.

« Certains parmi eux sont célèbres, d’autres moins connus mais tous ont dynamisé leurs partisans et tenté de créer un monde meilleur. Le livre parle de 11 leaders qui ont consacré leur vie à améliorer leur pays et leur peuple, et qui ont montré de grandes qualités de leadership en période de crise ».

Le rabbin Abraham Cooper, doyen associé du Centre Wiesenthal, a exprimé son indignation face à l’inclusion de Hitler et à sa description.

« Cette description provoquerait des larmes de joie aux nazis et à leurs héritiers racistes néo-nazis. Adolf Hitler était un visionnaire – sa vision a presque détruit notre planète, a lancé la Seconde Guerre mondiale – qui a fait des dizaines de millions de mort et assassiné en masse 6 millions de Juifs pendant l’Holocauste nazi », a expliqué Cooper jeudi dans un communiqué après que le livre a été remarqué dans la ville de Cochin, au sud de l’Inde.

Le magasin Hitler et son propriétaire (Crédit : Capture d’écran / TYT)

“Mein Kampf” de Hitler est largement disponible dans le sud de l’Asie et l’homme est considéré dans certains endroits comme une personnalité appartenant à la pop culture et n’incarne pas nécessairement un antisémitisme ouvert.

En 2012, un magasin d’Ahmedbad portant le nom du dictateur nazi, en Inde, a changé son nom – avec réticence – après avoir suscité l’indignation, même si le propriétaire a déclaré qu’il ignorait tout du chef nazi ou de l’Holocauste et qu’il avait nommé ainsi son établissement à cause de son grand-père.

L’an dernier, un musée indonésien avait supprimé une figure en cire de Hitler après que le centre Wiesenthal a porté plainte. Le directeur du marketing avait indiqué à l’Associated Press à ce moment-là que le personnage, l’un des plus populaires du musée, « n’était qu’un divertissement ».

Dans le livre « Great leaders » se trouve aussi le chef du Myanmar, Ang San Suu Kyi, ancienne icône de la défense des droits de l’Homme qui se trouve dorénavant sous le feu des critiques pour le traitement par son pays de la communauté musulmane minoritaire Rohingya.

Au début du mois, le mémorial de l’Holocauste américain lui a retiré le prix Elie Wiesel des droits de l’Homme qu’il lui avait attribué dans le passé.

Pegasus n’a pas encore répondu. Le livre était encore disponible à la vente vendredi matin.

L’éditeur ne semble pas être lié à la maison d’édition Pegasus de New York.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...