Rechercher

Intel annule l’achat pour 5,4 milliards de dollars de Tower Semiconductor – média

Le géant des puces doit payer 353 M de dollars pour rompre le contrat d'acquisition, faute d'avoir reçu le feu vert des autorités chinoises, comme l'exigeait le contrat

Le centre de R&D d'Intel Corp. à Haïfa. (Crédit : Autorisation)
Le centre de R&D d'Intel Corp. à Haïfa. (Crédit : Autorisation)

Intel a annoncé mercredi qu’elle annulait un accord de 5,4 milliards de dollars pour l’acquisition de la société israélienne Tower Semiconductor, basée à Migdal HaEmek.

La multinationale n’a pas obtenu le feu vert des régulateurs chinois pour l’achat, comme l’exigeait le contrat, selon des sources anonymes qui se sont confiées à Reuters.

Intel a déclaré dans un communiqué qu’elle paierait 353 millions de dollars à Tower Semiconductor pour se retirer de l’accord.

Le PDG d’Intel, Pat Gelsinger, a déclaré que « le respect de son entreprise pour Tower n’a fait que se renforcer tout au long de ce processus, et nous continuerons à chercher des occasions de travailler ensemble à l’avenir ».

Tower Semiconductor (anciennement TowerJazz) fabrique depuis près de 30 ans des puces semi-conductrices analogiques pour les secteurs de la consommation, de l’industrie, de l’automobile, de la téléphonie mobile, des infrastructures, de la médecine, de l’aérospatiale et de la défense. Dans le passé, l’entreprise a travaillé au développement d’une technologie d’imagerie pour le gouvernement américain, qui a été utilisée par la NASA en 2018 pour capturer sa première image à l’intérieur de l’atmosphère du soleil.

Tower possède des usines à San Antonio, au Texas, à Newport Beach, en Californie, ainsi qu’au Japon et en Israël. Elle partage également une usine italienne avec une autre société.

Le siège de Tower Semiconductor à Migdal Haemek, en Israël, le 16 février 2022. (Crédit : Ariel Schalit/AP)

Lors de l’annonce de l’achat en février dernier, Intel a déclaré que l’acquisition ferait progresser de manière significative sa stratégie de fabrication de dispositifs intégrés (IDM) 2.0, annoncée pour la première fois en 2021, afin d’alimenter son expansion manufacturière, en commençant par un investissement estimé à 20 milliards de dollars pour construire deux nouvelles usines en Arizona et 20 autres milliards de dollars pour les usines de l’Ohio et du Nouveau-Mexique. Dans le cadre de cette stratégie, Intel a lancé Intel Foundry Services (IFS), une unité commerciale autonome chargée de devenir un fournisseur majeur de capacités de fabrication de semi-conducteurs aux États-Unis et en Europe pour servir les clients mondiaux.

Il s’agirait de la sixième acquisition d’une entreprise israélienne par Intel en l’espace de cinq ans. En 2021, Intel a annoncé l’acquisition de Screenovate, un développeur de solutions de transmission et de mise en miroir pour les appareils mobiles, pour un montant non divulgué.

En 2017, Intel a acheté Mobileye, un fabricant de technologies de conduite autonome basé à Jérusalem, pour plus de 15 milliards de dollars, une transaction qui reste la plus grande sortie d’une entreprise israélienne à ce jour.

En juillet, Intel a refusé de confirmer les « détails spécifiques » d’un projet loué par le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministère des Finances.

Surprenant Intel, Netanyahu a annoncé en juin qu’Israël avait conclu un accord « de principe » avec le géant américain des semi-conducteurs pour un investissement « sans précédent » de 25 milliards de dollars destiné à étendre ses installations de fabrication de puces à Kiryat Gat, au sud de Tel Aviv – l’investissement international le plus important jamais réalisé dans le pays.

Intel emploie 11 700 personnes dans ses trois centres de recherche et de développement (Haïfa, Petah Tikva et Jérusalem) et dans son usine de Kiryat Gat. L’entreprise affirme qu’elle est actuellement responsable de la création d’emplois indirects pour environ 42 000 travailleurs en Israël.

En 2022, Intel Israël a affiché des exportations record de 8,7 milliards de dollars, soit 1,75 % de l’ensemble du PIB d’Israël et 5,5 % de toutes les exportations israéliennes dans le domaine de la haute technologie, selon le rapport sur la responsabilité sociétale de l’entreprise. Intel Israël a acheté pour 3,5 milliards de dollars de biens et de services à des entreprises israéliennes, soit une hausse de 60 % par rapport aux 2,2 milliards de dollars enregistrés en 2021.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.