Investisseurs européens et américains jettent leur dévolu sur l’Israélien Yofix
Rechercher

Investisseurs européens et américains jettent leur dévolu sur l’Israélien Yofix

Un fabricant de yaourts végan a levé 2,5 M de $ auprès de nouveaux investisseurs dont le groupe français Bel, qui détient notamment La Vache qui rit, Mini Babybel, Kiri et Boursin

Steve Grun, PDG de Yofix Probiotics Ltd, à gauche, et le co-fondateur Ronen Lavee (Crédit)
Steve Grun, PDG de Yofix Probiotics Ltd, à gauche, et le co-fondateur Ronen Lavee (Crédit)

La start-up israélienne Yofix Probiotics, Ltd., un fabricant de yaourts alternatifs sans produits laitiers et sans soja, a levé 2,5 millions de dollars auprès de nouveaux investisseurs comme Muller Ventures, Ag, d’Allemagne, le groupe français Bel, et le groupe d’investissement américain LionTree LionTree Partners LLC.

Yofix crée des yaourts au goût de fruits rouges, de banane et d’érable, de pomme et de cannelle à partir de la fermentation d’avoine, de lentilles, de graines de sésame et de noix de coco. Les produits sont composés d’ingrédients non transformés et sans additifs, sans colorants ou arômes artificiels, et reproduisent le goût et les apports pro-biotiques des yaourts laitiers. Ils sont destinés à un public intolérant au lactose et allergiques aux produits à base de lait. Elle propose une solution alternative à base de plante pour le marché en forte croissance des végans et des flexitariens.

L’argent reçu permettra à l’entreprise d’élargir son activité dans le monde et l’aidera à accélérer le développement d’alternatives innovantes sans soja ni produits laitiers pour d’autres aliments, dont les milk-shakes d’avoine, les fromages alternatifs, les desserts congelés et d’autres alternatives au lait, a fait savoir Yofix dans un communiqué.

Muller Ventures est la branche investissement du Muller Group, un producteur international de produits laitiers. Le groupe Bel est un producteur international de fromage.

La startup israélienne Yofix Probiotics Ltd. a
commencé vendre en Israël sa gamme de yaourt alternatif sans lait et sans soja pour les consommateurs vegans et intolérant au lactose. (Crédit)

« Dans l’industrie en forte croissance des solutions alternatives aux produits laitiers, Yofix propose une gamme unique de produits de qualité, à la fois en termes de goût et de texture », a indiqué Benjamin Bugl, directeur général de Muller Ventures. Sans ingrédients artificiels, sa qualité de produit naturel est un atout puissant pour la sensibilisation et l’acceptation des consommateurs. Si l’on associe à cela le dynamisme de l’équipe de gestion de Yofix, cela en fait une opportunité d’investissement attractive pour Muller ».

Depuis le lancement de sa gamme de yaourts végan, la start-up a reçu le premier prix du programme européen Nutrition Greenhouse de PepsiCo en 2018. Plus récemment, elle a été sélectionnée comme l’une des entreprises les plus innovantes au salon de l’agro-alimentaire Anuga 2019 à Cologne.

« Recevoir un investissement financier de la part d’acteurs internationaux aussi importants dans l’industrie des produits laitiers correspond à un signe de confiance dans nos produits et notre technologie », a commenté Steve Grun, le PDG de Yofix, dans le communiqué.

Et d’ajouter : « Ce nouvel afflux de capital ouvre la porte à de nouvelles possibilités. Dans les prochaines années, nous concentrerons nos efforts stratégiques à l’élargissement de notre gamme d’alternatives aux produits laitiers – qui inclut aussi les milk-shakes à l’avoine – au marché mondial. Ce soutien renforcera également l’avancée de nos efforts pour développer des produits à base de plantes, notamment avec des fromages alternatifs, de desserts glacés et des alternatives au lait – les perspectives sont infinies ».

« En participant à l’aventure Yofix, nous choisissons de nous rapprocher des nouveaux acteurs du marché qui ont une expertise clef et qui développent les innovations de demain », a indiqué Caroline Sorlin, responsable du développement de la gamme de produits à base de plante chez le Groupe Bel, qui détient notamment La Vache qui rit®, Mini Babybel®, Kiri®, Leerdammer® et Boursin®. Le Groupe Bel entre dans l’industrie de produits à base de plante pour la première fois, et cela représente donc une expression concrète à notre stratégie de combiner le meilleur des produits laitiers et des produits à base de plante ».

Yofix a été la première start-up à être accueillie par le Kitchen Hub, l’incubateur agro-alimentaire-nouvelles technologies établi il y a cinq ans par le groupe Strauss.

Les autres investisseurs de cette levée de fonds incluaient Good Seed Ventures et HWA, mais aussi les premiers investisseurs CPT Capital et VegInvest, expliquait le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...