Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Irak : Saisie d’un million de comprimés de captagon dans la capitale

À Bagdad, les forces de la Sûreté nationale ont interpellé "un trafiquant de stupéfiants étranger"

Des membres des forces de sécurité libanaises présentant lors d'une conférence de presse le contenu d'une caisse de comprimés de captagon, une drogue composée d'amphétamine et de théophylline, qui était cachée dans des boîtes de thé pour être passée en contrebande, au siège des Forces de sécurité intérieure, à Beyrouth, la capitale du Liban, le 25 janvier 2022. (Crédit : Anwar Amro/AFP)
Des membres des forces de sécurité libanaises présentant lors d'une conférence de presse le contenu d'une caisse de comprimés de captagon, une drogue composée d'amphétamine et de théophylline, qui était cachée dans des boîtes de thé pour être passée en contrebande, au siège des Forces de sécurité intérieure, à Beyrouth, la capitale du Liban, le 25 janvier 2022. (Crédit : Anwar Amro/AFP)

Les forces de sécurité irakiennes ont annoncé lundi la saisie à Bagdad de près d’un million de comprimés de captagon en possession d’un « trafiquant étranger », l’Irak étant depuis plusieurs années un important pays de transit pour cette drogue de la famille des amphétamines.

Les autorités irakiennes annoncent régulièrement la saisie de pilules de captagon, venues le plus souvent de Syrie, où la production s’est transformée en une véritable industrie à destination notamment des marchés du Golfe, l’Arabie saoudite étant un des principaux pays consommateurs.

Les forces de la Sûreté nationale à Bagdad ont interpellé « un trafiquant de stupéfiants étranger », et ont saisi en sa possession de grandes quantités de comprimés de captagon, environ un million de pilules, dissimulées dans un camion qu’il avait l’intention de conduire vers une des provinces du nord » du pays, selon un communiqué.

Le texte ne précise pas la nationalité de l’homme appréhendé.

Le 16 juillet, le ministère de l’Intérieur avait rapporté la découverte d’un rare site de fabrication de captagon dans le sud de l’Irak.

Il s’agissait de la première annonce du genre dans un pays où la consommation de drogue a explosé ces dernières années, alors que la production locale de stupéfiants est très limitée.

À LIRE – Captagon : Comment la Syrie est devenue un narco-État (avec l’aide du Hezbollah)

Deux jours plus, tôt les autorités avaient annoncé le démantèlement d’un « réseau international de trafic de drogue » et l’arrestation de trois de ses membres, ainsi que la saisie de deux millions de pilules de captagon, dans la province de Muthana (sud), frontalière de l’Arabie saoudite.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.