Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Iran : Nouvelles arrestations avant l’anniversaire du décès de Mahsa Amini

Mardi, les autorités avaient arrêté un oncle de Mahsa Amini, Safa Aeli, et fait état fin août de l'ouverture du procès de l'avocat de la famille Amini

Des manifestants se rassemblant sur le National Mall pour protester contre le régime iranien, suite à la mort de Mahsa Amini sous la garde de la célèbre "police des mœurs" de la république islamique, à Washington, le 22 octobre 2022. (Crédit : Jose Luis Magana/AP Photo)
Des manifestants se rassemblant sur le National Mall pour protester contre le régime iranien, suite à la mort de Mahsa Amini sous la garde de la célèbre "police des mœurs" de la république islamique, à Washington, le 22 octobre 2022. (Crédit : Jose Luis Magana/AP Photo)

Les autorités iraniennes ont interpellé six personnes soupçonnées de planifier des manifestations pour marquer le premier anniversaire de la mort de Mahsa Amini la semaine prochaine, a annoncé samedi un média officiel.

Les individus interpellés « envisageaient via internet d’organiser des rassemblements » au moment où « les opposants appelaient au chaos à l’occasion de l’anniversaire » des manifestations déclenchées par la mort de Mahsa Amini, selon l’agence Irna.

Le 16 septembre 2022, la mort en détention de cette jeune Kurde iranienne de 22 ans, après son arrestation par la police des mœurs pour non respect de la stricte tenue vestimentaire islamique, avait déclenché des manifestations en Iran.

Des centaines de personnes, parmi lesquelles des dizaines de membres des forces de sécurité, ont été tuées au cours de ces manifestations. Des milliers de manifestants ont également été arrêtés.

Illustration : Une Iranienne manifestant contre la mort d’une femme de 22 ans, Mahsa Amini, suite à sa détention par la police des mœurs, à Téhéran, le 1er octobre 2022. (Crédit : Images du Moyen Orient/AP Photo)

Selon Irna, les six individus arrêtés avaient participé à ce mouvement de contestation que le pouvoir qualifie « d’émeutes ».

Ils ont été arrêtés par des membres du service de Renseignement des Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI) dans la province de Kohgiluyeh et Boyerahmad (sud-ouest), la milice terroriste du régime.

Mardi, les autorités avaient arrêté un oncle de Mahsa Amini, Safa Aeli, et fait état fin août de l’ouverture du procès de l’avocat de la famille Amini, Me Saleh Nikbakht, pour s’être entretenu avec des médias à propos de l’affaire.

Les services de renseignement iraniens ont en outre annoncé mercredi ce qu’ils ont appelé « l’identification d’un réseau » qui, selon eux, avec « le soutien financier du Département d’État américain », était « engagé dans la mobilisation des femmes » et prévoyait « d’organiser des émeutes » dans le pays.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.