Iran : toute présence israélienne dans le Golfe pourrait « déclencher une guerre »
Rechercher

Iran : toute présence israélienne dans le Golfe pourrait « déclencher une guerre »

La remarque intervient après la publication d'information qu'Israël participerait à la mission conduite par les Etats-Unis pour sécuriser la navigation dans le Detroit d'Ormuz

Le commandant des Gardes de la révolution islamique Alireza Tangsiri. (Capture d'écran / YouTube)
Le commandant des Gardes de la révolution islamique Alireza Tangsiri. (Capture d'écran / YouTube)

Dimanche, le commandant de la marine des Gardiens de la Révolution iranienne, Alireza Tangsiri, a prévenu que « toute présence illégitime des Sionistes dans les eaux du Golfe persique pourrait entraîner une guerre ».

Ses remarques ont suivi des informations sur la possible participation d’Israël à une mission internationale pour sécuriser les navires occidentaux qui transitent par le Detroit d’Ormuz, après que l’Iran a saisi plusieurs tankers de pétrole, et ce, dans le contexte d’escalade des tensions au sujet des sanctions américaines sur la République islamique.

Dans un entretien avec Al-Mayadeen, une chaine de télévision affiliée au Hezbollah au Liban, Tangsiri a prévenu qu’à « n’importe quel moment où nos commandants le décideront, ils pourront confisquer un navire, même s’il est escorté par des forces américaines ou britanniques ».

La semaine dernière, le site d’information Ynet a annoncé que le ministre des Affaires étrangères Israël Katz avait déclaré lors d’une réunion à huis clos de la puissante commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset qu’Israël était impliqué dans les efforts américains pour garantir la sécurité maritime dans le Détroit d’Ormuz ».

Israel Katz participe à une réunion de cabinet au Bureau du premier ministre à Jérusalem le 17 février 2019. (Sebastian Scheiner/Pool/AFP)

Katz a déclaré qu’Israël assistait à la mission pour sécuriser la voie de navigation stratégique en fournissant des renseignements et dans d’autres domaines non précisés. Il a souligné que la mission était dans l’intérêt stratégique d’Israël de contrer l’Iran et de renforcer ses liens avec les pays du Golfe.

Réagissant aux commentaires de Katz, le ministère de la Défense de l’Iran a déclaré jeudi que la formation d’une mission menée par les Etats-Unis allait « augmenter l’insécurité » et que toute implication israélienne aurait des « conséquences désastreuses » pour la région.

Les tensions ont fortement augmenté dans la région, avec des drones abattus et des tankers mystérieusement attaqués dans les eaux du Golfe.

Les Etats-Unis et ses alliés du Golfe ont accusé la République islamique d’attaquer des tankers – une accusation que Téhéran a niée. En réaction, les Etats-Unis ont cherché à mettre en place une coalition dont la mission – qui a été surnommée l’Opération sentinelle – est de garantir la liberté de navigation dans le Golfe.

A part la Grande-Bretagne, qui a déjà des navires de guerre en mission de protection dans le Golfe, et ce, après qu’un tanker battant pavillon britannique a été saisi par les Gardiens de la révolution iranienne, d’autres pays européens ont évité de participer à l’opération de peur que cela nuise aux efforts visant à obtenir une solution négociée avec l’Iran.

L’Iran a saisi trois tankers dans le Golfe depuis le mois dernier, y compris un navire battant pavillon britannique.

La saisie du navire est intervenue après que la Marine Royale britannique a aidé à immobiliser un tanker iranien au large des côtes du territoire britannique de Gibraltar, le 4 juillet, affirmant qu’il était à destination de la Syrie, un pays sous le coup de sanctions de l’UE, une accusation que l’Iran a aussi démentie ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...