Rechercher

Israël a déjoué une tentative de contrebande du Hamas depuis le Sinaï

Selon l'armée, le principal contrebandier, précédemment emprisonné en Israël, a été arrêté alors qu'il se dirigeait avec deux autres personnes vers le Sinaï égyptien

Les troupes israéliennes repèrent un bateau de contrebande suspecté de faire route de la bande de Gaza vers la péninsule du Sinaï, le 8 avril 2022. (Crédit: Tsahal)
Les troupes israéliennes repèrent un bateau de contrebande suspecté de faire route de la bande de Gaza vers la péninsule du Sinaï, le 8 avril 2022. (Crédit: Tsahal)

Les forces de sécurité israéliennes ont déjoué une tentative de contrebande de matériaux de production d’armes vers l’unité de commando naval du groupe terroriste du Hamas dans la bande de Gaza depuis le nord de la péninsule du Sinaï à travers la mer Méditerranée il y a plusieurs semaines, a déclaré l’armée mercredi.

Trois Palestiniens, dont l’un avait déjà été emprisonné en Israël pour des délits similaires, ont été arrêtés lorsque les troupes israéliennes ont arrêté un navire prétendument impliqué.

Les détails de l’opération, qui s’est déroulée le 8 avril, ont été interdits de publication jusqu’à mercredi.

L’armée israélienne a déclaré que l’opération était « un effort conjoint de renseignement et d’opération des forces de la marine israélienne et du service de sécurité du Shin Bet, ainsi que du renseignement militaire ».

Selon l’armée, dans la soirée du 8 avril, après avoir reçu des informations, les troupes ont arrêté le navire qui tentait de pénétrer dans les eaux territoriales égyptiennes depuis la bande de Gaza. Les trois hommes à bord ont été emmenés au Shin Bet pour être interrogés.

L’un des trois était Mahmoud Bachar, que les militaires ont identifié comme un contrebandier de haut rang qui travaillait avec un certain nombre de groupes terroristes dans la bande de Gaza. Bachar a été inculpé en juin 2020 après avoir été arrêté lors d’une tentative similaire. Il a été emprisonné en Israël pendant un an avant d’être libéré dans l’enclave côtière dirigée par le Hamas.

Les deux autres contrebandiers identifiés comme Ahmed Ismail Fasih et Mahmud Nahad Silawi, pêcheurs et résidents de la zone côtière de Gaza, étaient également impliqués dans des activités de contrebande, a déclaré Tsahal.

Les responsables n’ont pas donné de détails sur les « équipements interdits » spécifiques que les trois hommes auraient cherché à faire passer en contrebande à Gaza, mais ont seulement précisé qu’ils étaient destinés au Hamas et « en totale coordination et dirigés par des responsables du Hamas dans la bande de Gaza ».

« Nous avons identifié un itinéraire majeur qui était utilisé pour transférer des composants destinés à fabriquer des armes pour des organisations terroristes dans la bande de Gaza », a déclaré le colonel Eli Sukholitsky, commandant de la base de la marine à Ashdod. « Tsahal travaille sans relâche pour empêcher l’intensification des organisations terroristes et de leurs infrastructures », a-t-il ajouté.

Au fil des ans, Israël a mis fin à de multiples tentatives de contrebande de matériel militaire et d’armes dans la bande de Gaza, tant par la mer que par des cargaisons entrant en territoire palestinien.

Israël maintient un blocus naval de la bande côtière gouvernée par le Hamas depuis que le groupe terroriste a violemment pris le contrôle du territoire aux mains de l’Autorité palestinienne en 2007. Israël affirme que cette mesure est nécessaire pour empêcher le Hamas d’acquérir des armes à l’étranger. L’aide humanitaire est transférée à l’enclave palestinienne par les points de passage terrestres israéliens.

Dans le cadre du blocus, les bateaux de pêche et autres navires de mer sont tenus de rester à proximité de la côte.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...