Israël en guerre - Jour 234

Rechercher

Israël a réduit les capacités du Hamas, mais est loin de l’éliminer – renseignement US

Le New York Times fait état de doutes américains quant à la faisabilité de l'objectif de guerre d'Israël visant à détruire le groupe terroriste palestinien suite au 7 octobre

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Des troupes de l’armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo publiée par l'armée le 8 février 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes de l’armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo publiée par l'armée le 8 février 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Israël a amoindri les capacités de combat du Hamas mais n’est pas encore près d’atteindre son objectif de guerre, à savoir l’élimination du groupe terroriste palestinien, ont déclaré cette semaine des responsables des services du renseignement américain à des membres du Congrès, selon un article publié jeudi par le New York Times.

Citant des responsables américains, le quotidien indique que l’administration Biden a émis des doutes sur le réalisme de l’objectif de guerre déclaré d’Israël, à savoir la destruction du Hamas, à la suite du massacre perpétré par le groupe terroriste dans le sud d’Israël le 7 octobre, au cours duquel des milliers de terroristes ont tué 1 200 personnes et pris 253 otages, pour la plupart des civils, dont le plus jeune a un an.

Selon le New York Times, la réunion à huis clos des services de renseignement avec les membres du Congrès n’a pas abordé la question des victimes à Gaza, où les autorités sanitaires dirigées par le Hamas affirment que près de 28 000 Palestiniens auraient été tués au cours des quatre derniers mois de guerre. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. Tsahal dit avoir éliminé 10 000 terroristes palestiniens dans la bande de Gaza, en plus des quelque 1 000 terroristes qui ont pris d’assaut Israël le 7 octobre.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a insisté tout au long de la guerre sur le fait que la destruction des capacités armées et politiques du Hamas et le retour de tous les otages étaient les principaux objectifs de la guerre en cours.

Lors d’une conférence de presse organisée mercredi, après une journée d’entretiens avec le secrétaire d’État américain en visite, Antony Blinken, Netanyahu a déclaré que la « victoire absolue » sur le Hamas était à portée de main et qu’elle serait atteinte « en quelques mois », et non en quelques années.

Lors de la conférence de presse qu’il a donnée un peu plus tard, Blinken a averti Israël qu’il n’avait pas « le droit de déshumaniser les autres » et a déclaré que le bilan de la guerre pour les habitants de Gaza était trop lourd.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, rencontrant des soldats, à Latrun, le 5 février 2024. (Crédit : Haïm Zach/GPO)

En début de semaine, Netanyahu a affirmé que 75 % des bataillons du groupe terroriste palestinien du Hamas avaient été détruits et qu’Israël était « sur la voie d’une victoire totale », sans fournir plus de précisions.

Lundi, lors d’une visite à des soldats à Latrun, dans le centre du pays, Netanyahu a souligné que 18 des 24 bataillons du Hamas avaient été détruits et « qu’il n’y a pas de substitut à la victoire totale ».

« Nous ne mettrons pas fin à la guerre sans atteindre l’objectif d’une victoire totale qui rétablira la sécurité », a-t-il déclaré. « Nous n’y renoncerons pas. »

Il n’a pas précisé ce que signifiait la victoire totale, même s’il a continué à maintenir cette position, au cours des négociations en cours, mais extrêmement difficiles, en vue d’un accord avec le Hamas pour obtenir la libération des quelque 136 otages détenus par des groupes terroristes dans la bande de Gaza.

Le Premier ministre a également ajouté qu’Israël « réduit à néant et détruit » le réseau de tunnels du Hamas, un vaste complexe de centaines de kilomètres de cavités souterraines qu’il utilise pour abriter et déployer ses forces.

Lors d’une conférence de presse à Tel Aviv plus tard lundi, le ministre de la Défense Yoav Gallant a déclaré « qu’environ la moitié des terroristes du Hamas ont été tués ou gravement blessés », faisant écho à Netanyahu.

Aucun chiffre n’a été avancé concernant les pertes du Hamas.

Gallant a décrit l’opération terrestre à Gaza comme étant « complexe et compliquée », tout en « progressant et en atteignant ses objectifs », l’armée étant active « sur la majeure partie du territoire de la bande de Gaza ».

Le ministre de la Défense Yoav Gallant visitant une base du renseignement militaire dans le centre d’Israël, le 8 février 2024. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Il a ajouté que les dirigeants du Hamas, dont Yahya Sinwar, étaient « en fuite ».

« Sinwar va de cachette en cachette et est incapable de communiquer avec son entourage », a souligné Gallant. « Sinwar ne dirige pas la campagne, ne commande pas les forces. Il est occupé par sa survie personnelle. De chef du Hamas, il est devenu un terroriste en fuite, et les troupes de Tsahal continuent de le poursuivre. »

Gallant a affirmé que « 18 bataillons du Hamas sont démantelés et ne fonctionnent plus comme des structures militaires de combat ».

Alors que l’armée s’attaque au réseau de tunnels du Hamas, les privant ainsi d’un lieu de refuge pour les terroristes, « nous augmentons la pression sur les terroristes et les dirigeants des groupes terroristes », a-t-il ajouté, avant de mettre en garde les bataillons restants du Hamas dans le sud de la bande de Gaza, à Rafah, où l’armée israélienne mène actuellement une incursion.

« Tout terroriste qui se cache à Rafah doit savoir qu’il connaîtra la même fin que ceux de Khan Younès et de Gaza City », a poursuivi Gallant en faisant référence à deux zones conquises par l’armée israélienne en pleine progression.

Le ministre de la Défense a réaffirmé que la pression militaire exercée par Tsahal sur le Hamas permettra d’accélérer le retour des otages détenus par le groupe terroriste.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.