Rechercher

Israël a rejoint le programme culturel de l’Union Européenne

Les projets situés au-delà des lignes de 1967 - à Jérusalem-Est, en Cisjordanie et sur le plateau du Golan - ne sont pas éligibles au financement

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le Premier ministre Naftali Bennett, au centre, préside la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 12 juin 2022. (Crédit: Maya Alleruzzo / POOL / AFP)
Le Premier ministre Naftali Bennett, au centre, préside la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 12 juin 2022. (Crédit: Maya Alleruzzo / POOL / AFP)

Le cabinet israélien a approuvé dimanche à l’unanimité l’adhésion de l’Etat juif au programme Europe créative de l’UE jusqu’en 2027.

Ce programme offre près de 2,5 milliards d’euros tous les sept ans qui sont dédiés aux secteurs culturels, créatifs et audiovisuels.

Les projets situés au-delà des lignes de juin 1967 – à Jérusalem-Est, en Cisjordanie et sur le plateau du Golan – ne sont pas éligibles au financement. Comme pour l’accord d’Israël avec l’UE sur l’adhésion au programme de financement de recherche et d’innovation de l’UE, une clause a été ajoutée indiquant qu’Israël n’accepte pas la définition que donne l’UE des territoires situés au-delà des frontières de 1967.

En 2017, Miri Regev, alors ministre de la Culture, a retiré à la dernière minute la demande d’Israël d’adhérer au programme Europe créative en raison de l’exclusion des implantations, après trois ans de négociations. En juillet 2021, le ministre de la Culture Chili Tropper a rencontré son homologue française Roselyne Bachelot à Cannes pour relancer les discussions sur l’adhésion d’Israël au programme.

« Pour quelqu’un qui a donné la priorité à l’amélioration des relations entre Israël et l’UE dès le premier jour, il s’agit de la première mesure concrète et substantielle que le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid peut entreprendre dans ce gouvernement, qui n’a pas encore été mis en place en un an et qui semble sur le point de s’effondrer », a déclaré Maya Sion-Tzidkiyahu, experte des relations Israël-Europe à l’Institut Mitvim.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...