Rechercher

Israël baisse le niveau d’alerte en Turquie, déconseille les voyages non essentiels

Bennett a remercié Erdogan pour avoir déjoué les tentatives de l'Iran d'attaquer des israéliens ; le Conseil national de sécurité assure que la menace était "importante, immédiate"

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Un agent de la police anti-émeute turque marchant devant la Mosquée bleue à Istanbul, le 14 juin 2022. (Crédit: Yasin Akgul/AFP)
Un agent de la police anti-émeute turque marchant devant la Mosquée bleue à Istanbul, le 14 juin 2022. (Crédit: Yasin Akgul/AFP)

Les autorités israéliennes ont annoncé mardi avoir baissé le niveau d’alerte pour les citoyens se rendant en Turquie au niveau 3, ou modéré.

Le bureau du contre-terrorisme du Conseil national de sécurité a déclaré dans un communiqué que des arrestations et des opérations antiterroristes contre des agents soutenus par l’Iran ont permis cet allégement.

Conformément au niveau 3 d’avertissement, il reste conseillé aux Israéliens d’éviter tout voyage non essentiel en Turquie

L’avertissement le plus élevé avait été lancé le 13 juin.

« C’est un retour à la situation que nous connaissions il y a plusieurs semaines », a déclaré Yossi Adler, directeur principal du renseignement au Conseil national de sécurité, lors d’un briefing aux correspondants de la diplomatie israélienne.

Le Conseil national de sécurité a souligné que les motivations de l’Iran pour commettre des attentats restaient considérables et que « des efforts sont déployés pour, d’une part, construire des infrastructures et, d’autre part, identifier des cibles potentielles israéliennes et juives ».

Il a donc été donc vivement recommandé aux Israéliens d’éviter de publier les détails de leurs prochains voyages en Turquie ou de poster des photos sur les réseaux sociaux s’ils sont encore dans le pays. Il leur a aussi été demandé d’éviter de porter des vêtements qui pourraient indiquer qu’ils viennent d’Israël et de s’abstenir de donner des détails personnels à des inconnus ou d’avoir des contacts inutiles avec eux.

Le Premier ministre Naftali Bennett a remercié le président turc Recep Tayyip Erdogan et les forces de sécurité turques pour avoir déjoué les tentatives de l’Iran d’attaquer des touristes israéliens.

« Nos activités ont été couronnées de succès et ont réussi à protéger des vies humaines », a déclaré Bennett. « Nous allons progressivement revenir à la normale ».

Selon de hauts responsables israéliens, de sérieuses sources avaient indiqué que l’Iran cherchait à commettre des attentats contre des touristes israéliens dans le pays pour se venger d’une série d’assassinats et de frappes sur des cibles militaires et nucléaires iraniennes qui ont été attribués à l’État juif.

Adler a précisé que les articles parus récemment dans la presse israélienne selon lesquels la décision de baisser le niveau d’alerte le plus élevé avait déjà été prise, mais qu’il avait été maintenu pour des raisons bureaucratiques non spécifiées, étaient sans fondement.

« Nous ne nous sommes pas empressés de baisser le niveau d’alerte parce que nous avons traité la zone comme un champ de mines », explique-t-il. « Avant que les gens ne commencent à se promener dans cette zone, nous avons dû procéder à des vérifications approfondies et détaillées. »

La menace était « importante, immédiate et étendue », selon Adler.

Les forces de sécurité turques ont arrêté un certain nombre de suspects ces dernières semaines, y compris des citoyens turcs, dit Adler. Il a ajouté que les informations glanées lors des arrestations turques sont toujours en cours de traitement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...