Israël conseille à ses ressortissants de quitter le Sri Lanka
Rechercher

Israël conseille à ses ressortissants de quitter le Sri Lanka

Le risque a été jugé de niveau 4 sur 5, indiquant une "menace concrète élevée," après une série d'attentats meurtrière

Des Sri-lankais en deuil assistent aux trois minutes de silence en hommage aux victimes des attaques survenues le dimanche de Pâques. 23 avril 2019. (Crédit photo : LAKRUWAN WANNIARACHCHI / AFP)
Des Sri-lankais en deuil assistent aux trois minutes de silence en hommage aux victimes des attaques survenues le dimanche de Pâques. 23 avril 2019. (Crédit photo : LAKRUWAN WANNIARACHCHI / AFP)

Israël a conseillé jeudi à ses ressortissants de quitter le Sri-Lanka ou d’éviter de s’y rendre en raison d’une « menace concrète élevée » après les attentats jihadistes de Pâques, qui ont fait plus de 350 morts.

« Au vu de la dégradation de la sécurité et de la crainte d’autres attaques, nous appelons les Israéliens séjournant au Sri Lanka à quitter le pays le plus rapidement possible », a indiqué dans un communiqué le bureau de lutte anti-terroriste, qui dépend des services du Premier ministre.

Le risque a été jugé de niveau 4 sur 5, indiquant une « menace concrète élevée ».

Des kamikazes s’en sont notamment pris à la minorité chrétienne de l’île d’Asie du Sud en frappant dimanche trois églises en pleine célébration de la messe de Pâques. Des explosions ont touché trois hôtels de luxe en parallèle.

Avec 359 morts et quelque 500 blessés selon le dernier bilan officiel, ces attentats sont parmi les plus meurtriers dans le monde depuis le 11 septembre 2001.

Les autorités attribuent ce bain de sang au groupe extrémiste local National Thowheeth Jama’ath (NTJ). L’organisation jihadiste État islamique (EI) a revendiqué ces attaques, publiant une vidéo de huit hommes lui faisant allégeance.

Une ambulance et du personnel de sécurité suite à l’explosion qui s’est produit au Sanctuaire de Saint Anthony, à Kochchikade, Colombo, au Sri Lanka, le 21 avril 2019. (Crédit : ISHARA S. KODIKARA / AFP)

Colombo est engagé dans une gigantesque traque de suspects. L’armée a déployé des milliers de soldats supplémentaires pour épauler la police dans cette chasse à l’homme.

Près de 75 personnes ont été arrêtées depuis dimanche.

Aucun israélien n’a été tué dans ces attentats, selon le ministère des Affaires étrangères.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a offert l’aide de son pays au Sri Lanka après les attaques.

Israël et le Sri Lanka ont renoué des relations diplomatiques en 2000.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...