Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

Israël déclassifie plus de 30 ordres officiels réfutant l’accusation de « génocide »

À la veille du verdict de la CIJ, le NYT révèle que les ordres prouvent qu'Israël tente de limiter le nombre de morts civiles à Gaza

De gauche à droite : Dr. Tal Becker, le professeur Malcolm Shaw KC, Dr. Gilad Noam et Dr. Galit Raguan assistant à l’audience dans l'affaire portée devant la Cour internationale de justice dans laquelle l'Afrique du Sud accuse Israël d'avoir commis un génocide dans sa guerre contre le Hamas à Gaza, à La Haye , le 12 janvier 2024. (Crédit : Cour internationale de justice)
De gauche à droite : Dr. Tal Becker, le professeur Malcolm Shaw KC, Dr. Gilad Noam et Dr. Galit Raguan assistant à l’audience dans l'affaire portée devant la Cour internationale de justice dans laquelle l'Afrique du Sud accuse Israël d'avoir commis un génocide dans sa guerre contre le Hamas à Gaza, à La Haye , le 12 janvier 2024. (Crédit : Cour internationale de justice)

Israël a déclassifié plus de 30 ordres donnés par des responsables gouvernementaux et militaires qui, selon lui, réfutent l’accusation de « génocide » portée par l’Afrique du Sud devant la Cour internationale de justice (CIJ) et montrent au contraire qu’il cherche à limiter le nombre de morts civiles à Gaza, a rapporté jeudi le New York Times.

Cet article a été publié un jour avant que la CIJ ne se prononce sur une éventuelle injonction ordonnant un cessez-le-feu immédiat.

Les documents visent à démontrer que les déclarations incendiaires de responsables israéliens – que Pretoria a invoquées pour justifier l’intention de Jérusalem de commettre un génocide – n’ont joué aucun rôle dans la prise de décision.

Une partie de la défense d’Israël consiste à prouver que tout ce que les hommes politiques ont pu dire en public a été infirmé par des décisions exécutives et des ordres officiels émanant du cabinet de guerre et du commandement militaire.

« Le Premier ministre a insisté à maintes reprises sur la nécessité d’augmenter de manière significative l’aide humanitaire dans la bande de Gaza », peut-on lire dans un document déclassifié – le procès-verbal d’une réunion du cabinet en date du 14 novembre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.