Israël en guerre - Jour 192

Rechercher
En direct

Israël et le monde ont dit adieu à Shimon

Plus de 70 pays représentés, près de 8 000 policiers pour assurer la sécurité de cet événement sans précédent dans l'état hébreu

  • Shimon Peres enfant pendant un voyage avce la Fédération générale des étudiants et des jeunes travailleurs. (Crédit : archives de Shimon Peres)
    Shimon Peres enfant pendant un voyage avce la Fédération générale des étudiants et des jeunes travailleurs. (Crédit : archives de Shimon Peres)
  • Sonia et Shimon Peres (Crédit : GPO)
    Sonia et Shimon Peres (Crédit : GPO)
  • Shimon Peres, à droite, le directeur général du ministère de la Défense, et David Ben Gourion en 1955. (Crédit : GPO / Flash90)
    Shimon Peres, à droite, le directeur général du ministère de la Défense, et David Ben Gourion en 1955. (Crédit : GPO / Flash90)
  • L'ancien prisonnier soviétique de Sion Natan Sharansky avec le Premier ministre Shimon Peres (d), ministre des Affaires étrangères Yitzhak Shamir (g) et Ariel Sharon (en arrière-plan), après sa sortie de prison en Union soviétique, à son arrivée en Israël le 11 février 1986. (Moshe Shai / FLASH90)
    L'ancien prisonnier soviétique de Sion Natan Sharansky avec le Premier ministre Shimon Peres (d), ministre des Affaires étrangères Yitzhak Shamir (g) et Ariel Sharon (en arrière-plan), après sa sortie de prison en Union soviétique, à son arrivée en Israël le 11 février 1986. (Moshe Shai / FLASH90)
  • Shimon Peres avec le président égyptien Anwar Sadat. (Crédit : GPO)
    Shimon Peres avec le président égyptien Anwar Sadat. (Crédit : GPO)
  • Shimon Peres prête serment à la Knesset pour son mandat présidentiel en 2007 (Crédit : GPO)
    Shimon Peres prête serment à la Knesset pour son mandat présidentiel en 2007 (Crédit : GPO)
  • Shimon Peres, alors président, et le maire de Jérusalem, Nir Barkat (à gauche) avec des perroquets au Zoo biblique de la capitale, le 2 juillet 2013. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
    Shimon Peres, alors président, et le maire de Jérusalem, Nir Barkat (à gauche) avec des perroquets au Zoo biblique de la capitale, le 2 juillet 2013. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
  • Le président américain Barack Obama (d) l'ex-président israélien Shimon Peres avec la médaille de la liberté à la Maison Blanche à Washington. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
    Le président américain Barack Obama (d) l'ex-président israélien Shimon Peres avec la médaille de la liberté à la Maison Blanche à Washington. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
  • Vladimir Poutine et Shimon Peres (Crédit : GPO)
    Vladimir Poutine et Shimon Peres (Crédit : GPO)
  • Shimon Peres et François Hollande en mars 2016 à l'Élysée (Crédit : autorisation)
    Shimon Peres et François Hollande en mars 2016 à l'Élysée (Crédit : autorisation)
  • 'Peres' inscrit sur la façade de la mairie de Tel Aviv, le 29 septembre 2016 (Crédit : capture d'écran YouTube)
    'Peres' inscrit sur la façade de la mairie de Tel Aviv, le 29 septembre 2016 (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le peuple israélien s’est recueilli jeudi sur la dépouille de Shimon Peres. Ils s’apprêtent aujourd’hui à recevoir les dirigeants de la planète aux obsèques du prix Nobel de la paix et ancien président, figure historique décédée mercredi à 93 ans.

M. Peres avait été frappé le 13 septembre, jour anniversaire des accords d’Oslo, par un AVC majeur accompagné d’une hémorragie interne. Il n’est jamais sorti de son sommeil.

Avec lui disparaît le dernier survivant de la génération des pères fondateurs de l’Etat d’Israël.

Interrogé en février par le magazine Time sur ce dont il était le plus fier, le « sage de la nation » répondait : « Les choses que j’aurais à faire demain. Les choses qu’on a faites sont faites. Elles appartiennent au passé. Je me préoccupe surtout des choses qu’on peut et doit faire demain ».

Le Times of Israël a suivi pour vous la cérémonie des funérailles.

Des émeutiers à Gaza brûlent des drapeaux israéliens

A Gaza, des dizaines d’émeutiers se sont rassemblés dans l’après-midi et ont brûlé des drapeaux israéliens, ainsi que des portraits de MM. Netanyahu et Peres et du président américain Barack Obama, ont rapporté des journalistes de l’AFP dans l’enclave palestinienne.

– avec AFP

Avant son départ Obama prend une photo avec la police

Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan a publié une photo d’un Obama souriant avec le personnel de sécurité israélien à l’aéroport Ben Gurion.

« Le président Obama sait qui il doit remercier pour cette opération difficile et compliquée », a écrit Erdan, faisant référence au dispositif de sécurité mis en place pour les funérailles.

Barack Obama pose avec des agents de la sécurité avant de s'envoler pour Washington, le 30 septembre 2016 (Crédit : police israélienne)
Barack Obama pose avec des agents de la sécurité avant de s’envoler pour Washington, le 30 septembre 2016 (Crédit : police israélienne)

La famille Peres remercie les personnes présentes aux funérailles

La famille de Peres remercie les Israéliens et les dirigeants étrangers qui ont assisté aux funérailles de l’ancien président vendredi et au service commémoratif à la Knesset jeudi.

« Nous apprécions grandement le soutien de tous ceux qui sont venus à la Knesset pour rendre un dernier hommage au cercueil du neuvième président, et tous ceux qui nous ont rejoints lors du deuil de la cérémonie funèbre, » ont déclaré Tsvia et Rafi Walden, Sigal et Yoni Peres, et Gila et Chemi Peres.

« Ceux qui le pleurent sont invités à lui rendre hommage au Centre Peres pour la Paix et l’innovation, situé au 132 Kedem Street, Tel Aviv-Jaffa. »

La famille recevra les condoléances aux heures suivantes :

Samedi 1er octobre – 20:00-22:00
Dimanche 2 octobre – 09:30-15:00
Mardi 4 octobre – 20:00-22:00
Mercredi 5 octobre 5 – 9:30 à 13:00 et de 16:00-22:00
Jeudi 6 octobre – 09h30 à 13:00 – 16:00-22:00

Bill Clinton rentre avec la délégation américaine à bord de l’Air Force One

Bill Clinton a été parmi les premiers dignitaires à arriver en Israël jeudi et à se recueillir sur le cercueil de Shimon Peres à la Knesset dès son arrivée en Israël.

Air Force One a quitté Israël.

La circulation à Jérusalem reprend

Toutes les rues de la capitale qui avaient été fermées à la circulation pour l’enterrement ont été rouvertes, indique la police.

Yachimovich critique Netanyahu pour ne pas avoir salué Abbas dans son discours

La députée de l’Union Sioniste, Shelly Yachimovich a vivement critiqué Netanyahu pour n’avoir pas mentionné Abbas dans son discours lors des funérailles de Peres.

« Un Premier ministre qui ne prend pas la peine de saluer Abu Mazen [Abbas], qui est assis dans le public, et qui ne lui adresse même pas un mot poli – après qu’il [Abbas] ait été trainé dans la boue pour en raison de sa venue – est un Premier ministre qui est terrifié par la désintégration politique, ou symbolique, » a-t-elle écrit sur Twitter.

Obama embrasse la famille de Peres à la fin de l’enterrement

Les dignitaires du monde se dirigent vers la sortie des funérailles, mais Obama se rapproche de la famille de Shimon Peres, les embrasse et présente ses condoléance.

Obama traverse doucement la foule qui rend hommage.

L’ancien président Bill Clinton s’approche d’Isaac Herzog, chef du parti travailliste et l’enlace avant de se diriger vers la sortie.

Dépôts de couronnes de fleurs sur la tombe de Shimon Peres

Rivlin, Netanyahu et Edelstein déposent des couronnes sur la tombe de Peres.

Ensuite, Miriam Naor, la présidente de la Cour suprême, présente une couronne.

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman honore puis Peres, suivi par le chef de l’opposition Isaac Herzog.

Le chef de la police Roni Alsheich et le chef de Tsahal Gadi Eisenkot déposent aussi des fleurs sur la tombe de l’ancien président.

Le maire de Jérusalem Nir Barkat est à côté.

Récitation du Kaddish par les 3 enfants de Shimon Peres

Les trois enfants de Shimon Peres ont récité le kaddish après avoir été mis en terre entre Yitzhak Shamir Yitzhak Rabin. Suivi du chant maale rahamim par le hazan de l’armée israélienne.

Les 3 enfants de Shimon Peres récitent le kaddish pour leur père (Crédit : capture d'écran Live GPO)
Les 3 enfants de Shimon Peres récitent le kaddish pour leur père (Crédit : capture d’écran Live GPO)

Le cercueil de Peres transporté pour l’enterrement

Le cercueil de Peres est porté vers la tombe, dans la section des dirigeants de la Nation du cimetière militaire du mont Herzl, où il est va être enterré.

Des prières résonnent en même temps.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.