Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

Israël-Hamas : des artistes dont Annie Ernaux appellent au boycott de l’Allemagne

En Allemagne, plusieurs événements culturels ont été annulés en raison de divergences de points de vue sur le conflit en cours dans la bande de Gaza

L'écrivaine française Annie Ernaux à Guadalajara, au Mexique, le 5 décembre 2019. (Crédit : Ulises Ruiz/AFP)
L'écrivaine française Annie Ernaux à Guadalajara, au Mexique, le 5 décembre 2019. (Crédit : Ulises Ruiz/AFP)

Des centaines de signataires issus du monde de la culture, dont la prix Nobel française Annie Ernaux, ont signé un appel à boycotter les institutions culturelles allemandes, accusées de réprimer les voix palestiniennes dans le contexte de la guerre entre Israël et les terroristes palestiniens du Hamas à Gaza.

Annie Ernaux fait partie des signataires, a confirmé mardi à l’AFP son éditeur allemand Suhrkamp, tout en précisant que l’écrivaine avait dit que « les publications et mises en scène de ses textes ne sont pas concernés ».

Le nom des organisateurs de la campagne « Strike Germany », qui ont affirmé avoir rassemblé plus d’un millier de signatures, n’est toutefois pas connu et l’identité des signataires n’a pas pu être vérifiée.

Lana Bastasic, une romancière Bosniaque et Serbe multi-primée, a elle annoncé sur Instagram lundi avoir mis fin à son contrat avec son éditeur allemand. Son nom figure parmi les signataires du boycott.

L’initiative se présente sur son site internet comme « une grève contre le racisme anti-palestinien et la censure dans leurs formes officielles les plus avancées. »

« Alors que Gaza est en train d’être anéantie, les artistes et les travailleurs culturels ont la responsabilité de lutter pour la solidarité internationaliste (sic) et le droit de s’exprimer contre le massacre en cours », lit-on encore.

En Allemagne, plusieurs événements culturels ont été annulés en raison de divergences de points de vue sur le conflit en cours dans la bande de Gaza.

Si les organisateurs disent vouloir lutter contre l’antisémitisme, qui a connu une recrudescence en Allemagne depuis le début du conflit, d’autres voix craignent une érosion de la liberté artistique.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.