Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Israël-Hamas: deux nouvelles résolutions rejetées au Conseil de sécurité de l’ONU

La résolution américaine - qui ne parle pas de cessez-le-feu - a été bloquée par les vétos russe et chinois ; la résolution russe, qui ne reconnait pas le droit d'Israël à se défendre, n'a recueilli que quatre voix

Un aperçu d’une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies, au siège des Nations unies, à New York, le 20 mars 2023. (Crédit : Ed Jones/AFP)
Un aperçu d’une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies, au siège des Nations unies, à New York, le 20 mars 2023. (Crédit : Ed Jones/AFP)

Le Conseil de sécurité de l’ONU a de nouveau exposé ses divisions mercredi sur le dossier israélo-palestinien, rejetant deux projets concurrents de résolutions russe et américain sur la guerre entre Israël et le Hamas.

Le texte élaboré par les Etats-Unis prônait « une expansion rapide de l’aide » pour répondre « aux terribles besoins humanitaires urgents des Palestiniens à Gaza », a expliqué l’ambassadrice américaine à l’ONU Linda Thomas-Greenfield.

Il affirmait également « le droit de tous les Etats à l’autodéfense » et plaidait pour des « pauses humanitaires« .

L’attaque menée par le Hamas en Israël le 7 octobre et les représailles menées par l’armée israélienne contre les infrastructures du groupe terroriste dans la bande de Gaza ont fait jusqu’ici plus de 1 400 morts en Israël, essentiellement des civils selon les autorités israéliennes.

Le Hamas a fait état de plus de 6 500 à Gaza. Ces chiffres, publiés par le groupe terroriste, ne peuvent être vérifiés de manière indépendante et sont censés inclure ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, ainsi que les victimes d’une explosion dans un hôpital de la ville de Gaza le 17 octobre, causée par un tir de missile du Jihad islamique, qui a dévié de sa trajectoire et que le Hamas a imputé à Israël. Israël affirme avoir tué 1 500 terroristes du Hamas à l’intérieur d’Israël le 7 octobre et après cette date.

La résolution américaine a été bloquée par les vétos russe et chinois, recueillant 10 voix pour, 3 contre (Russie, Chine et Emirats arabes unis) et 2 abstentions.

L’ambassadeur chinois Jun Zhang a décrit un document « largement déséquilibré, confondant le bien et le mal », tandis que le Russe Vassili Nebenzia condamnait un texte principalement « destiné à consolider la position américaine dans la région ». La Russie avait auparavant dénoncé l’absence dans le texte américain d’un appel clair à un « cessez-le-feu ».

« Bien que le vote d’aujourd’hui soit un revers, nous ne sommes pas découragés », a assuré Linda Thomas-Greenfield, accusant à l’inverse la Russie de « mauvaise foi », avec sa résolution visant davantage à « diviser le Conseil qu’à répondre aux besoins des Israéliens et des Palestiniens ».

L’ambassadrice américaine auprès de l’ONU Linda Thomas-Greenfield à un rassemblement à New York en soutien à Israël, le 11 octobre 2023. (Crédit : Andrew Weinstein/Mission américaine auprès de l’ONU/X)

Ce deuxième texte, préparé par la Russie et qui appelait à un « cessez-le-feu humanitaire » immédiat et condamnait les « attaques abominables du Hamas », a lui aussi été rejeté, recueillant seulement 4 voix pour (Russie, Chine, Emirats arabes unis, Gabon), deux contre (Etats-Unis et Royaume-Uni) et 9 abstentions.

Le Royaume-Uni ne pouvait soutenir un texte « qui une nouvelle fois ne reconnaissait pas le droit d’Israël à se défendre », a déclaré l’ambassadrice britannique Barbara Woodward.

En moins de deux semaines, le Conseil a rejeté quatre projets de résolution, exposant au grand jour ses divisions et provoquant la frustration d’un certain nombre de diplomates devant cette incapacité à agir du Conseil au 19e jour de la guerre entre Israël et le Hamas.

Selon une source diplomatique, la France avait d’ailleurs tenté, en vain, juste avant les votes de convaincre Russie et Etats-Unis de retirer leurs textes.

Au nom des 10 pays non permanents du Conseil, Malte va maintenant s’atteler à une nouvelle proposition. « Nous avons un devoir et une obligation d’agir », a plaidé son ambassadrice Vanessa Frazier.

La semaine dernière, un premier texte russe n’avait pas été adopté, recueillant cinq voix en sa faveur, alors qu’au moins neuf voix sont nécessaires (sans veto d’un des cinq membres permanents).

Les Etats-Unis avaient eux mis leur veto à une résolution du Brésil, qui avait récolté 12 voix en sa faveur.

Face à la division affichée du Conseil de sécurité, l’Assemblée générale de l’ONU, dont les résolutions ne sont pas contraignantes, se saisira de la question jeudi et vendredi.

Au nom du groupe arabe, la Jordanie a proposé un texte qui appelle en particulier « à un « cessez-le-feu immédiat » et un accès humanitaire « sans entrave » à la bande de Gaza.

Les 193 Etats membres se prononceront sur ce texte « vendredi après-midi et nous espérons un succès pour permettre à l’Assemblée générale d’agir pendant que le Conseil de sécurité est paralysé », a déclaré mercredi l’ambassadeur de l’Autorité palestinienne Riyad Mansour.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.