Rechercher

Israël interrompt une conférence de l’Autorité palestinienne à Jérusalem Est

Selon le ministre de la Sécurité intérieure, la réunion à Ras al-Amud cherchait à promouvoir les efforts de l'AP visant à saper la souveraineté israélienne sur l'est de la capitale

Les Palestiniens arrêtés par la police pour avoir participé à une conférence à Jérusalem Est, le 1er novembre 2018 (Crédit : autorisation)
Les Palestiniens arrêtés par la police pour avoir participé à une conférence à Jérusalem Est, le 1er novembre 2018 (Crédit : autorisation)

La police a interrompu jeudi soir une conférence organisée, selon elle, par l’Autorité palestinienne (AP) et a arrêté plusieurs personnes impliquées. Les responsables israéliens ont expliqué que cette réunion visait à saper la souveraineté israélienne dans la ville.

La police a déclaré que deux personnes soupçonnées d’avoir agressé des agents de police ont été arrêtées et que le gouverneur de Jérusalem de l’AP a été placé en garde à vue pour être interrogé.

Selon un communiqué du ministère de la Sécurité intérieure, la rencontre organisée dans le quartier Ras al-Amud avait pour objectif de promouvoir des initiatives « en faveur de la reprise de Jérusalem Est par les Palestiniens ».

Il a noté que la loi israélienne interdisait à l’AP « d’agir sur le territoire israélien ».

Le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, assiste à une commission des affaires internes à la Knesset le 2 juillet 2018. (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

Le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan a estimé que « l’AP a récemment intensifié ses efforts pour grignoter notre souveraineté à Jérusalem et elle agit pour commettre des actes sur le terrain. Je continuerai à travailler avec détermination pour prévenir toute violation de la souveraineté israélienne dans toutes les parties de notre capitale, Jérusalem ».

Même si Jérusalem Est est majoritairement peuplée de Palestiniens, l’Etat juif considère les quartiers qui constituent la partie orientale de la ville comme appartenant à son territoire.

Israël a capturé Jérusalem Est lors de la Guerre des Six Jours, en 1967, et a annexé la zone au cours d’une initiative qui n’a pas été reconnue à l’international. Le pays considère Jérusalem Est comme une partie inséparable de sa capitale alors que les Palestiniens revendiquent cette zone comme capitale de leur futur état.

Ghaith avait été brièvement placé en détention par Israël au mois d’octobre, soupçonné d’avoir aidé à enlever un résident palestinien de Jérusalem avant d’être libéré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...