Rechercher

Israël lance un plan d’aide pour les vagues de nouveaux immigrants

Le gouvernement va localiser, rénover et construire des logements pour les milliers de personnes qui devraient arriver en raison de la guerre en Ukraine

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des immigrants juifs fuyant la guerre en Ukraine arrivent à l'aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv le 9 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Des immigrants juifs fuyant la guerre en Ukraine arrivent à l'aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv le 9 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Lundi, le cabinet a approuvé une série de mesures visant à aider les nouveaux immigrants qui arrivent en Israël depuis l’Ukraine et les pays environnants, en allouant des fonds et des ressources supplémentaires pour le logement et des services de base aux nouveaux arrivants.

A la date de lundi, près de 2 500 réfugiés d’Ukraine sont arrivés en Israël depuis le début de l’invasion russe le 24 février. Des milliers d’autres ont déjà entamé le processus d’immigration et les ministères israéliens ont reçu pour instruction de se préparer à la possibilité que des dizaines de milliers de personnes – non seulement d’Ukraine, mais aussi des pays voisins – cherchent à immigrer en Israël à la suite de la guerre.

Le gouvernement et un certain nombre d’organisations israéliennes ont envoyé des représentants dans les pays limitrophes de l’Ukraine afin de faciliter l’immigration des masses de réfugiés qui fuient la région. Lundi, Israël a également assoupli ses conditions préalables à l’entrée sur le territoire pour les personnes souhaitant obtenir la citoyenneté. En effet, de plus en plus de réfugiés arrivent dans les zones d’attente, et cet assouplissement permettra à toute personne ayant introduit une demande valable, d’entrer en Israël sans avoir à attendre. L’obtention de la citoyenneté sera, toutefois, suspendue jusqu’à l’examen complet des documents.

On estime que plus de 200 000 Ukrainiens peuvent prétendre à la citoyenneté israélienne en vertu de la Loi du retour, soit parce qu’ils sont juifs selon la loi juive, soit parce qu’ils ont au moins un grand-parent juif.

Les nouvelles mesures approuvées par le gouvernement lundi visent à résoudre la question du logement et des autres services sociaux de base pour les immigrants qui atteignent les terres israéliennes en nombre bien supérieur à la normale.

Le plan comprend des dispositions relatives au logement à court, moyen et long terme, ainsi que des mesures concernant l’éducation, l’aide sociale et d’autres questions communautaires.

Des réfugiés fuyant la guerre en Ukraine, candidats à l’immigration en Israël, arrivent à l’aéroport Ben Gurion près de Tel Aviv, le 6 mars 2022. (Tomer Neuberg/Flash90)

À court terme, le gouvernement a prévu de fournir des allocations de logement supplémentaires aux nouveaux immigrants, de rénover les bâtiments existants appartenant au gouvernement et qui peuvent être utilisés pour accueillir des immigrants, et de localiser des unités de logement supplémentaires qui pourraient être utilisées « en cas de pénurie de solutions de logement disponibles pour absorber les immigrants », a déclaré le gouvernement.

À moyen terme, le gouvernement a prévu de localiser des terrains où la construction d’immeubles d’habitation serait possible – notamment sur des bases militaires désaffectées -, d’acheter des logements mobiles et d’envisager de permettre à un plus grand nombre de personnes de subdiviser maisons et appartements afin de créer davantage d’espaces où les immigrants pourraient vivre.

À long terme, la proposition appelle le gouvernement à envisager plus généralement d’augmenter l’offre de logements en Israël.

Ces mesures ont été approuvées par le gouvernement à l’issue d’une session houleuse du cabinet, au cours de laquelle la ministre de l’Immigration et de l’Intégration, Pnina Tamano-Shata, a reproché à ses collègues de ne pas offrir le même degré de sympathie et de soutien aux Éthiopiens éligibles à la citoyenneté israélienne – qui cherchent à fuir leur pays déchiré par la guerre – que celui dont bénéficient actuellement les réfugiés ukrainiens.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...