Israël libère le gouverneur de l’Autorité palestinienne de Jérusalem
Rechercher

Israël libère le gouverneur de l’Autorité palestinienne de Jérusalem

Les autorités israéliennes soupçonnent Adnan Gheith d'être impliqué dans l'arrestation d'Issam Aqel par l'AP, alors que celle-ci n'a pas de mandat pour opérer dans la ville

Adnan Ghaith, Gouverneur de l'Autorité palestinienne à Jérusalem. (Capture d'écran : YouTube)
Adnan Ghaith, Gouverneur de l'Autorité palestinienne à Jérusalem. (Capture d'écran : YouTube)

Le gouverneur de l’Autorité palestinienne (AP) à Jérusalem, Adnan Gheith, en garde à vue depuis une semaine, a été libéré dimanche mais assigné à résidence pour trois jours par les autorités israéliennes.

Des responsables palestiniens ont condamné son arrestation, la seconde en un peu plus d’un mois.

Selon eux, elle constitue un moyen de pression de la part des Israéliens pour obtenir la libération d’un Américano-Palestinien, Issam Aqel, arrêté en octobre par l’Autorité palestinienne pour son implication dans une vente immobilière à un acheteur juif à Jérusalem-Est – un crime pour la loi palestinienne, passible de la peine de mort.

Le gouverneur palestinien de Jérusalem n’exerce aucune autorité sur la ville, mais il est un haut responsable de l’administration palestinienne et son gouvernorat comprend une partie de la Cisjordanie, contigu à Jérusalem.

Les autorités israéliennes le soupçonnent d’être impliqué dans l’arrestation de Issam Aqel et d’avoir collaboré avec les forces de sécurité de l’AP à Jérusalem alors que ces dernières n’ont pas de mandat pour opérer dans la ville.

L’ambassadeur américain en Israël David Friedman lors d’un événement organisé par la chambre de commerce de Judée-Samarie dans l’implantation d’Ariel, au nord de la Cisjordanie, le 16 octobre 2018 (Crédit : Matty Stern/US Embassy)

L’ambassadeur des Etats-Unis en Israël, David Friedman a demandé mercredi sur Twitter la « libération immédiate » d’Issam Aqel.

L’avocat d’Adnan Gheith, Rami Othman, a affirmé que le fait qu’il soit assigné à résidence prouvait que l’affaire n’était pas grave.

« Ils veulent le harceler », a-t-il dit à l’AFP. « Ils ne veulent pas qu’il continue à exercer cette fonction ».

M. Gheith avait déjà été arrêté le 20 octobre pour deux jours. Il a aussi été interrogé plusieurs fois ces dernières semaines et son bureau a été perquisitionné début novembre.

Selon le porte-parole de la sécurité palestinienne, le général Adnan al-Dumeiri, Israël a stoppé sa coordination sécuritaire avec l’Autorité palestinienne dans la région de Jérusalem. Côté israélien, aucun responsable n’a confirmé cette information.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...