Israël mure la chambre d’un Palestinien accusé d’avoir participé à l’attentat de Sarona
Rechercher

Israël mure la chambre d’un Palestinien accusé d’avoir participé à l’attentat de Sarona

Younis Ayash Musa Zayn aurait entrainé les terroristes qui ont tué 4 personnes à Tel Aviv ; l’armée a arrêté 20 Palestiniens

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les forces israéliennes ont annoncé jeudi avoir muré avec du béton la chambre d’un Palestinien accusé d’avoir participé à une attaque commise dans un café de Tel-Aviv dans le marché de Sarona en juin et qui avait coûté la vie quatre Israéliens.

Jeudi matin, les forces israéliennes sont arrivées dans la maison de Younis Ayash Musa Zayn dans le village de Yatta, à l’extérieur de Hebron, avec des camions à ciment.

« Pendant la nuit conformément à la directive du gouvernement, les forces de sécurité ont muré la chambre de Younis (Zein) dans sa résidence », a déclaré un porte-parole militaire.

Pendant que plusieurs soldats assuraient la sécurité pendant l’opération, d’autres ont préparé la chambre avant de la murer, a précisé.

Des témoins palestiniens ont confirmé que l’armée israélienne avait coulé du béton dans la pièce où habitait Zayn dans la localité de Yatta, au sud de Hébron en Cisjordanie.

Zayn, âgé de 22 ans, « a contribué à la planification et a fourni les armes pour l’attaque meurtrière » du 8 juin 2016, a précisé l’armée israélienne.

Le 8 juin, deux cousins palestiniens, Mohammad et Khaled Makhamra étaient entrés dans un café populaire de Tel-Aviv et avaient ouvert le feu sur les clients. Quatre personnes avaient été tuées, Michael Feige, Ilana Naveh, Ido Ben Ari and Mila Mishayev, et 15 autres avaient été blessées.

Les cousins, qui étaient en fuite, ont été arrêtés près des lieux de l’attaque, et Zayn, également connu sous le nom de Younis Awad, a été arrêté un peu plus tard pour l’aide qu’il leur a fourni.

Selon le Shin Bet, le service de sécurité intérieure israélien, Zein avait fourni les armes.

Il a été inculpé pour « planification d’une attaque, pour avoir fourni les armes et les munitions utilisés pour l’entrainement en vue de l’attaque et d’avoir mené et caché [les armes] chez lui », a annoncé l’armée.

L’armée avait démoli en août les maisons des cousins Makhamrah.

Par ailleurs, en Cisjordanie, jeudi matin, des troupes israéliennes ont arrêté 20 suspects palestiniens, selon l’armée.

L’un d’eux a été arrêté dans le village de Mirka, au sud-ouest de Jénine, pour avoir dirigé un atelier illégal de fabrication d’armes, a indiqué l’armée.

A l’intérieur de l’atelier, les soldats ont trouvé un fusil artisanal, un pistolet et des balles, qui ont tous été remis au service de sécurité Shin Bet, a ajouté l’armée.

Cinq des détenus ont été arrêtés pour leur appartenance présumée à l’organisation terroriste du Hamas, tandis que les 14 autres ont été incarcérés pour avoir jeté des pierres ou pris part à des émeutes violentes contre les forces de sécurité, selon l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...