Israël promet d’intensifier les opérations anti-tunnels
Rechercher

Israël promet d’intensifier les opérations anti-tunnels

Des officiels déclarent que le Hamas ne cherche pas l'escalade et n'est pas responsable des tirs de roquettes sur Israël ; les agriculteurs seront autorisés à revenir à leurs champs près de la frontière

Un tunnel terroriste du Hamas découvert par l'armée israélienne sous la frontière entre Gaza et Israël, le 5 mai 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée isaélienne)
Un tunnel terroriste du Hamas découvert par l'armée israélienne sous la frontière entre Gaza et Israël, le 5 mai 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée isaélienne)

Des responsables israéliens ont indiqué samedi qu’ils continueraient les opérations afin de découvrir et de détruire les tunnels d’attaque transfrontaliers dans la bande de Gaza au cours des prochaines semaines, tandis qu’Israël et le Hamas cherchent à apaiser les tensions le long de la frontière.

Cependant, les responsables ont indiqué à la Dixième chaîne que l’infrastructure des tunnels du Hamas était loin du réseau important que le groupe possédait avant la guerre de 2014 à Gaza, et comprend uniquement un petit nombre de tunnels.

Malgré les efforts déployés pour détruire la menace souterraine, les responsables israéliens ont souligné qu’ils ne croyaient pas qu’il existait un risque grave de nouveau conflit à la frontière de Gaza.

Alors que le Hamas a par intermittence échangé des tirs avec les troupes israéliennes lorsque celles-ci travaillaient à détruire des tunnels à l’intérieur du territoire de Gaza, en particulier cette dernière semaine, le groupe a transmis à Israël par l’entremise de l’Egypte qu’il ne cherche pas d’escalade des violences.

Des responsables de la sécurité ont noté que les deux roquettes tirées de l’enclave palestinienne samedi matin ne sont pas considérées avoir été lancées par le Hamas mais par un groupe terroriste plus petit cherchant à déstabiliser la région. Le Hamas, ont-ils dit, ne cherche pas à élargir le conflit à des attaques contre les civils et limite ses attaques aux troupes opérant à l’intérieur de Gaza.

La Dixième chaîne a rapporté que les agriculteurs israéliens qui avaient été empêchés d’accéder a leurs champs situés à un kilomètre de la bande, par crainte de tirs de snipers, seraient autorisés à retourner à leurs terrains dimanche.

Les résidents des communautés israéliennes près de la frontière ont exigé une sécurité accrue et la présence de l’armée sur leurs périmètres, mais l’armée a insisté sur le fait que le déploiement de troupes de l’armée le long de la frontière est suffisant pour garantir la sécurité des civils.

Le chef de file du Hamas à Gaza, Ismail Haniyeh, a déclaré vendredi que son groupe ne cherchait pas la guerre avec Israël, mais ne tolérerait pas la présence de troupes israéliennes au sein du territoire palestinien.

Ismael Haniyeh (Crédit : Abd Rahim Khatib/Flash90)
Ismael Haniyeh (Crédit : Abd Rahim Khatib/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...