Israël rejette les critiques américaines, aucune nouvelle implantation n’est prévue
Rechercher

Israël rejette les critiques américaines, aucune nouvelle implantation n’est prévue

Les Affaires étrangères soulignent que les nouvelles constructions fustigées par Washington se situent au sein de Shilo, et accueilleront les habitants d’Amona, qui doit être démantelé

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Israël a rejeté mercredi les sévères critiques des Etats-Unis sur les constructions en Cisjordanie, affirmant que le projet controversé qui vient d’être autorisé n’est pas une nouvelle implantation.

« Les 98 logements approuvés à Shilo ne constituent pas une ‘nouvelle implantation’ », a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. « Ces logements seront construits sur un terrain appartenant à l’Etat dans l’implantation existante de Shilo, et ne changeront pas ses limites municipales ou son empreinte géographique. »

Le département d’Etat américain avait précédemment publié une condamnation cinglante des projets israéliens d’extension de l’implantation du nord de la Cisjordanie. Les nouveaux bâtiments accueilleront les habitants d’Amona, un avant-poste illégal qui doit être démantelé sur ordre de la Cour suprême.

Israël a approuvé la construction de nouveaux logements pour dédommager les propriétaires d’Amona avant son évacuation, ordonnée par la Cour. Le projet aura deux phases de construction, 200 logements supplémentaires doivent être approuvés après l’achèvement des 98 premiers.

Le ministère des Affaires étrangères a également répété la position d’Israël sur les implantations, que ne sont pas la cause principale du blocage du processus de paix avec les Palestiniens.

« Le réel obstacle à la paix n’est pas les implantations, une question du statut final qui peut et doit être résolue par les négociations entre les parties, mais le rejet palestinien constant d’un Etat juif, quelles que soient ses frontières », peut-on lire dans le communiqué.

Mark Toner, porte-parole du département d'Etat américain, le 5 octobre 2015. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Mark Toner, porte-parole du département d’Etat américain, le 5 octobre 2015. (Crédit : capture d’écran YouTube)

Mark Toner, porte-parole du département d’Etat américain, a déclaré mercredi, de manière inhabituellement violente, que les Etats-Unis condamnaient fermement la « récente décision [d’Israël] visant à faire avancer un projet qui créerait une nouvelle colonie importante en Cisjordanie. »

Invoquant le nom de l’ancien président israélien décédé la semaine dernière, Toner a ajouté qu’ « il est décourageant que pendant qu’Israël et le monde pleurent le décès du président Shimon Peres, et que les dirigeants des Etats-Unis et d’autres pays se préparaient à rendre hommage à l’un des grands défenseurs de la paix, des projets avançaient et sont en train de compromettre sérieusement les perspectives d’une solution à deux états qu’il a si passionnément soutenue. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...