Israël rejoint un organisme international basé aux EAU, avec l’accord du Maroc
Rechercher

Israël rejoint un organisme international basé aux EAU, avec l’accord du Maroc

L'International Security Alliance, fondée par les Émirats arabes unis et la France en 2018, lutte contre la criminalité organisée

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Illustration : Le ministre de l'Intérieur des Émirats arabes unis, Cheikh Saif bin Zayed Al Nahyan, au centre, participe à une réunion des ministres de l'Intérieur du Conseil de coopération du Golfe pour discuter des questions de sécurité régionale à Manama, Bahreïn, le 28 novembre 2013. (Crédit : AP Photo / Hasan Jamali)
Illustration : Le ministre de l'Intérieur des Émirats arabes unis, Cheikh Saif bin Zayed Al Nahyan, au centre, participe à une réunion des ministres de l'Intérieur du Conseil de coopération du Golfe pour discuter des questions de sécurité régionale à Manama, Bahreïn, le 28 novembre 2013. (Crédit : AP Photo / Hasan Jamali)

Mercredi, Israël a officiellement rejoint l’Alliance internationale de sécurité (International Security Alliance ; ISA), un groupe basé à Abou Dhabi qui lutte contre la criminalité organisée et transnationale, devenant ainsi son dixième membre.

Les membres de l’ISA, y compris le Maroc, ont accepté qu’Israël rejoigne l’organisation.
Le ministère des Affaires étrangères de Jérusalem, impliqué dans le processus, a refusé de commenter, mais des sources diplomatiques ont déclaré au Times of Israël que l’ISA est une « organisation importante » et que l’adhésion d’Israël est un « événement très important ».

Le vice-Premier ministre des Émirats arabes unis et ministre de l’Intérieur Saif bin Zayed Al Nahyan a accueilli le ministre de la Sécurité publique Amir Ohana, qui a représenté Israël à la réunion virtuelle de l’organisation mercredi.

« Cheikh Saif a déclaré qu’avoir Israël comme nouveau membre représentait un ajout et une force pour l’alliance dans sa course aux objectifs pour lesquels elle a été fondée », a rapporté jeudi l’agence de presse WAM, appartenant aux Émirats arabes unis.

Al Nahyan a également noté que cette coopération internationale avait aidé à relever de grands défis mondiaux tels que la pandémie de coronavirus, et a souligné l’importance de « redoubler d’efforts conjoints pour faire face à tous les changements, développements et défis futurs pour le bien du monde et de l’humanité dans son ensemble », selon la dépêche.

« Il a ajouté que l’alliance assumait des responsabilités internationales et humanitaires dans le cadre de sa mission visant à prendre des décisions et des procédures appropriées qui profitent non seulement aux États membres de l’alliance, mais aussi au monde entier », est-il indiqué.

L’ISA, qui a été fondée par les Émirats arabes unis et la France en 2018, « encourage le travail conjoint pour lutter contre la criminalité organisée et transnationale de différents types, développe des moyens de prévention et assure la durabilité de la sécurité et de la stabilité pour ces pays dans leurs efforts de promotion de la sécurité et la croissance de leur peuple », selon le site Web de l’organisation.

« L’Alliance accroît également les possibilités de coopération entre ces pays dans les domaines de la police et de la sécurité tout en tirant parti du partage d’expérience et d’informations pour contribuer à la paix et à la sécurité internationales. »

D’autres objectifs comprennent la lutte contre « la radicalisation et la violence extrémiste ».

Ses États membres sont les Émirats arabes unis, la France, le Bahreïn, l’Italie, le Sénégal, l’Espagne, Singapour, le Maroc et la Slovaquie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...