Israël restitue le corps de l’ado palestinien assassiné pour ses funérailles
Rechercher

Israël restitue le corps de l’ado palestinien assassiné pour ses funérailles

L’armée dit avoir tiré par erreur sur Mahmoud Badran, 15 ans, alors qu’elle poursuivait des lanceurs de pierres ; des manifestants demandent “vengeance”

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Une ambulance sur les lieux d'une attaque au couteau sur la route 443, le 15 août 2015. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Une ambulance sur les lieux d'une attaque au couteau sur la route 443, le 15 août 2015. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le corps d’un adolescent palestinien abattu par des soldats israéliens qui poursuivaient des lanceurs de pierres a été restitué mercredi soir pour être enterré.

L’agence de presse palestinienne Maan a annoncé que le Croissant Rouge palestinien avait transféré le corps de Mahmoud Badran de la prison Ofer à l’hôpital gouvernemental de Ramallah.

Au complexe médical de Cisjordanie, des manifestants s’étaient rassemblées et demandaient une « vengeance pour le sang du martyr », selon l’article. L’organisation des funérailles n’a pas encore été précisée.

Les troupes israéliennes ont abattu lundi Badran, 15 ans, et blessé plusieurs autres Palestiniens qui étaient initialement suspectés de lancer des pierres sur des voitures israéliennes. L’armée israélienne a ensuite reconnu qu’ils n’étaient pas impliqués et qu’ils avaient été visés par erreur.

Le père de Badran a accusé mercredi l’armée de dénigrer la mort de son fils.

« Vous dites que vous avez fait une erreur, mais au final, vous avez tué un garçon, a déclaré Rafat Badran à la radio militaire. Vous avez mis fin aux rêves d’un garçon qui rêvait d’être médecin, de jouer pour le Real Madrid. Et vous dites juste que vous avez fait une erreur, comme quelqu’un qui se serait trompé en comptant de la petite monnaie. C’est comme ça que vous voyez ce problème dans votre armée. »

L’armée a annoncé avoir ouvert une enquête sur l’incident, qui a eu lieu sur la route 443, près du village palestinien de Beit Ur al-Tahta, a déclaré un porte-parole de l’armée.

Trois Israéliens ont été blessés par des éclats de verre de pare-brise fracassés par les jets de pierre et de bouteilles quand leur voiture a été bombardée de pierres sur la route 443, qui relie Jérusalem et Tel Aviv et traverse la Cisjordanie à l’ouest de Jérusalem sur plusieurs kilomètres, a annoncé l’armée israélienne. Plusieurs véhicules ont été endommagés.

Le père de l’adolescent tué a déclaré que les garçons rentraient d’une baignade nocturne dans une source voisine quand les tirs ont eu lieu. Ils fêtaient la présence en ville de leur cousin du Qatar, a-t-il dit.

Selon Badran, la voiture dans laquelle était son fils a reçu des balles dans le toit et dans le pare-brise arrière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...