Israël riposte après des tirs d’obus du Hamas sur ses troupes
Rechercher

Israël riposte après des tirs d’obus du Hamas sur ses troupes

12 attaques de mortier sur les positions de Tsahal et 4 frappes aériennes de représailles sur les sites du Hamas ont été rapportées depuis mardi ; aucun rapport de blessés pour le moment

De la fumée s'élève au-dessus de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, alors que l'aviation israélienne a frappé quatre cibles militaires du Hamas, le 5 mai 2016. (Crédit : capture d'écran : Agence d'informations Shehab)
De la fumée s'élève au-dessus de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, alors que l'aviation israélienne a frappé quatre cibles militaires du Hamas, le 5 mai 2016. (Crédit : capture d'écran : Agence d'informations Shehab)

Vendredi, l’Armée de l’air israélienne a effectué des raids sur des cibles du Hamas dans la bande de Gaza en représailles à des tirs de mortier dirigés contre les soldats israéliens, plus tôt dans la journée. C’est le quatrième jour d’échanges de tirs entre le Hamas et Israël sur l’enclave.

Il n’y avait aucun rapport immédiat de blessés dans cette quatrième série de raids aériens depuis mercredi.

Des mortiers ont été tirés depuis la bande de Gaza sur des soldats israéliens, vendredi matin, sans faire de blessés, dans ce que l’armée a dit être le 12e incident en trois jours. Les soldats opéraient près des limites sud de l’enclave côtière, selon les Forces de défense israéliennes. Les avions israéliens ont ensuite ciblé un site du Hamas dans le sud de Gaza, selon l’armée.

« Les attaques répétées contre les activités de Tsahal de localisation et de destruction des tunnels transfrontaliers ne seront pas tolérées. Le plan diabolique du Hamas pour infiltrer les communautés israéliennes doit être arrêté. Tsahal a l’obligation et le devoir de protéger les habitants du sud d’Israël et la souveraineté de nos frontières, nous continuerons à le faire », a déclaré le porte-parole de Tsahal, Peter Lerner, dans un communiqué.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, vendredi matin, a dû convoquer le cabinet de sécurité de haut niveau pour discuter de l’escalade de la violence, selon la radio israélienne.

Vendredi était la quatrième journée consécutive où les troupes de l’armée israélienne situées à la frontière ont essuyé des tirs de mortier, alors que les troupes travaillent à dénicher des passages souterrains transfrontaliers de la bande de Gaza. Aucun soldat n’a jusqu’ici été blessé dans les attaques, bien que certains véhicules d’ingénierie aient été endommagés, selon l’armée.

Jeudi, une femme palestinienne a été tuée par des frappes d’obus de chars israéliens sur sa maison, à l’est de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, selon l’hôpital Nasser de la ville située au sud de la bande. La femme a été identifiée par l’hôpital comme étant Zeina al-Amour, 54 ans.

Les médias palestiniens ont également signalé qu’un certain nombre de personnes avaient été blessées dans une série de frappes aériennes israéliennes dans la zone de Rafah jeudi, également dans le sud de la bande de Gaza. Les forces aériennes israéliennes ont confirmé que leur avion avait touché quatre postes militaires appartenant au Hamas, les dirigeants de facto de l’enclave palestinienne, jeudi après-midi.

Jeudi également, le ministre de la Défense Moshe Yaalon, a mis en garde le Hamas qu’Israël ne tolérera aucune tentative visant à perturber la vie de ses citoyens.

« Les éléments terroristes dans la bande de Gaza doivent savoir que s’ils essaient de perturber nos vies, ils recevront un coup sévère », a-t-il dit lors d’un service marquant la fin de la Journée internationale de commémoration des victimes de la Shoah.

« Nous ne tolérerons pas un retour à une routine de tirs et de tentatives visant à nuire aux civils et aux soldats. Nous allons prendre des mesures fermes avec une poigne de fer, comme nous l’avons déjà fait au cours des derniers jours, contre les organisations terroristes de la bande, dirigée par le Hamas, qui est responsable des tirs et des incidents à Gaza ».

Plus tôt dans la journée, l’armée israélienne a révélé qu’elle avait découvert un tunnel d’attaque du Hamas débouchant en territoire israélien depuis la bande de Gaza. C’était le deuxième tunnel découvert en un mois. Le deuxième tunnel, qui sera détruit dans les prochains jours, fait 28 mètres (90 pieds) de profondeur et est situé à seulement quelques kilomètres de l’emplacement d’un autre tunnel découvert et détruit le mois dernier, a déclaré l’armée.

En dépit de la tension accrue le long de la frontière avec Gaza au cours des dernières semaines, les années depuis le conflit de 2014, connu sous le nom d’Opération bordure protectrice, ont été les plus calmes en plus d’une décennie, en termes de tirs de roquettes et d’attaques en provenance de l’enclave côtière.

Depuis la découverte du premier tunnel d’attaque, le mois dernier, l’armée israélienne et le gouvernement israélien ont souligné qu’il n’y avait pas d’indications d’un conflit à grande échelle imminent avec l’organisation terroriste du Hamas.

Le Hamas a de même exprimé par des portes-parole qu’il ne souhaite pas renouveler le conflit avec l’Etat juif à l’heure actuelle.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...