Israël saisit des objets à destination de Gaza, craignant un usage terroriste
Rechercher

Israël saisit des objets à destination de Gaza, craignant un usage terroriste

Les articles commandés sur Amazon et AliExpress ont été découverts lors d'une fouille des livraisons transitant vers la bande de Gaza

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des objets de contrebande achetés sur internet qui ont été saisis par Israël alors qu'ils allaient en direction de la bande de Gaza à travers le point de passage d'Erez le 27 novembre 2019. (Coordinateur des Activités du Government dans les Territoires)
Des objets de contrebande achetés sur internet qui ont été saisis par Israël alors qu'ils allaient en direction de la bande de Gaza à travers le point de passage d'Erez le 27 novembre 2019. (Coordinateur des Activités du Government dans les Territoires)

Mercredi, Israël a confisqué des centaines de colis en direction de la bande de Gaza. L’Etat juif a déclaré qu’ils contenaient du matériel de contrebande, comme des couteaux, des drones et des équipements de plongée, qui avaient été commandés sur Amazon et d’autres boutiques en ligne.

Selon le ministère de la Défense, ces produits devaient « probablement servir à des fins terroristes ».

Ces articles entrent dans la catégorie, définie par Israël, d’objets dits à « double usage » : ils sont ainsi appelés, car ils peuvent être utilisés pour des besoins militaires et civils.

Les objets ont été découverts lors d’une fouille du courrier transitant vers la bande de Gaza depuis Israël via le point de passage d’Erez, selon le Coordinateur des activités du gouvernement dans les territoires (COGAT).

Le chef de l’Administration de coordination et de liaison pour Gaza (CLA) a accusé des groupes terroristes de l’enclave palestinienne d’essayer de profiter du système de courrier pour s’armer.

« Une fois encore, des organisations terroristes de la bande de Gaza essayent d’exploiter la politique civile défendue par l’Etat d’Israël et profitent des transferts de courrier à des fins terroristes. Ces tentatives, que nous considérons avec la plus grande sévérité, sont déjouées encore et encore par les officiers et les soldats CLA », a déclaré le colonel Iyad Sarhan.

Le ministère a déclaré que les colis contenaient des armes et accessoires, couteaux, caméras, drones, pièces de rechange, système de ballons aériens, équipements de communication, composants électroniques, équipements de communication satellite, jumelles, équipements de plongée et autres objets de contrebande.

Selon le COGAT, les produits ont été commandés sur les géants de la distribution en ligne Amazon et AliExpress.

Israël maintient un blocus de la bande de Gaza depuis que le groupe terroriste du Hamas a pris le contrôle du territoire en 2007. L’Etat juif affirme qu’il s’agit d’une mesure nécessaire pour empêcher les armes d’entrer dans Gaza qui pourraient ensuite être utilisées dans des attaques contre Israël. L’Egypte a également fermé sa frontière avec le territoire. Israël permet régulièrement à des produits autorisés et contrôlés d’entrer dans l’enclave a à travers sa frontière.

Le Hamas, qui a pris le contrôle de la bande en 2007 au détriment de la faction du Fatah de l’Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas, cherche ouvertement à détruire Israël.

Des organisations terroristes gazaouïes essaient souvent d’importer des produits à double usage à travers les services postaux.

En juillet, le ministère de la Défense avait rapporté avoir saisi 1 600 articles du genre au cours des 12 derniers mois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...