Netanyahu : nous voulons la paix, nous travaillons à un effort régional
Rechercher

Netanyahu : nous voulons la paix, nous travaillons à un effort régional

Le Premier ministre, en visite officielle à Singapour, a rencontré la communauté juive de l'île ; il quittera le pays mardi pour l'Australie

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, troisième à gauche, rencontre des représentants de la communauté juive de Singapour à la synagogue Magen Avot, le 20 février 2017. (Crédit : GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, troisième à gauche, rencontre des représentants de la communauté juive de Singapour à la synagogue Magen Avot, le 20 février 2017. (Crédit : GPO)

Pendant un dîner officiel lundi soir avec le Premier ministre de Singapour, Lee Hsien Loong, le Premier ministre Netanyahu a déclaré être engagé à la paix, citant sa propre expérience de la guerre, sans pour autant mentionner une solution à deux états.

« Je veux vous assurer que je suis engagé à la paix et que le peuple d’Israël n’attend que la paix, chacun d’entre nous. Nous prions pour la paix parce que nous avons connu, comme vous l’avez dit, le coût de la guerre, nous avons perdu des proches. J’ai moi-même été blessé au combat. La paix est mieux. Infiniment mieux. Et je pense que la clef de la paix est l’abandon de l’objectif de liquidation d’un peuple, de les accepter, et de travailler sur les différents conflits », a-t-il déclaré.

Netanyahu a été blessé pendant une opération de secours sur un vol détourné en 1972. Il a été blessé par balle au bras, apparemment par un tir amical.

Faisant référence à ses efforts pour organiser une initiative de paix régionale impliquant les états du Golfe, Netanyahu a ajouté qu’Israël faisait des efforts considérables pour cet objectif.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, et le Premier ministre de Singapour Lee Hsien Loong, à Singapour, le 20 février 2017. (Crédit : Haim Zach/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, et le Premier ministre de Singapour Lee Hsien Loong, à Singapour, le 20 février 2017. (Crédit : Haim Zach/GPO)

« Je pense qu’il y a une opportunité de faire ceci aujourd’hui parce que j’ai le sentiment d’un grand changement dans le monde arabe et dans beaucoup de pays arabes et, je l’espère, comme nous en avons discuté précédemment, pouvoir utiliser cette nouvelle attitude envers Israël pour aider à résoudre également le conflit israélo-palestinien. C’est quelque chose pour lequel nous faisons beaucoup d’efforts, dont la plupart ne sont pas rendus publics », a-t-il ajouté.

Lundi, pendant sa visite à la synagogue Maghain Aboth de Singapour, Netanyahu avait indiqué que les valeurs d’Israël sont défiées « par les forces de la barbarie et de l’intolérance ».

« C’est une bataille pour l’avenir de l’humanité. Cet avenir est représenté par Israël, qui est aussi un pays diversifié, qui a également ses minorités, qui respecte les individus et nous voyons ce même respect ici, à Singapour », a-t-il affirmé, se référant à son séjour dans les pays musulmans du Kazakhstan et d’Azerbaïdjan, où, a-t-il dit, il a vu des Juifs pratiquer ouvertement leur religion.

Netanyahu a également comparé Israël à la petite nation insulaire, affirmant que les deux pays sont deux petites puissances économiques observées par de nombreux pays dans le monde.

« Je pense que les grands puissances du monde entier regardent Israël et Singapour aujourd’hui, et voient d’énormes opportunités. Enormes. Et l’une des raisons qui explique cela est que nous avons un esprit effréné et que nous le mettons à l’œuvre », a-t-il dit.

« Cet esprit est quelque chose que nous avons inscrit dans nos peuples depuis longtemps, longtemps. Les Juifs ont transmis d’une génération à l’autre le désir, un état d’esprit curieux et la capacité à produire des nouveautés. »

Netanyahu est à Singapour pour une courte visite d’état, et s’envolera mardi pour l’Australie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...