Rechercher
"DU CÔTÉ DE LA NATION IRANIENNE CONTRE CE RÉGIME CRUEL"

Jérusalem : Des Israéliens se rassemblent en solidarité avec les Iraniennes

"Nous voulons dire ici, en Israël, que nous pensons que vous méritez votre liberté", a déclaré Shoshana Keats Jaskoll, co-organisatrice de la manifestation

Des Israéliens rassemblés, en solidarité avec les femmes iraniennes, dans le parc de l'Indépendance, à Jérusalem, le 6 octobre 2022. (Crédit : Amy Spiro/Times of Israel).
Des Israéliens rassemblés, en solidarité avec les femmes iraniennes, dans le parc de l'Indépendance, à Jérusalem, le 6 octobre 2022. (Crédit : Amy Spiro/Times of Israel).

Une centaine d’Israéliens se sont rassemblés dans le parc de l’Indépendance, à Jérusalem, jeudi après-midi pour manifester leur solidarité envers les femmes iraniennes qui manifestent contre le gouvernement depuis plusieurs semaines.

« Il y avait quelque chose dans le fait d’entendre qu’une jeune femme avait été arrêtée parce qu’elle n’était pas habillée comme quelqu’un voulait qu’elle le soit », a déclaré Shoshana Keats Jaskoll, une militante féministe et l’une des organisatrices de l’événement. « Cela m’a vraiment affectée… et tant de femmes – et d’hommes, d’ailleurs – ont manifesté leur volonté de soutenir le peuple iranien. Nous voulons nous tenir aux cotés des minorités d’Iran, des femmes d’Iran, et nous voulons dire que ce n’est pas acceptable. »

« Et nous voulons dire, ici en Israël, que nous pensons que vous méritez votre liberté », a ajouté Keats Jaskoll.

Des manifestations antigouvernementales ont secoué l’Iran ces dernières semaines, déclenchées à la suite de la mort en garde à vue de Mahsa Amini, une jeune femme kurde qui avait été détenue pour avoir porté son hijab de manière « inappropriée ». Les militants estiment que plus de 90 personnes ont été tuées dans les manifestations jusqu’à présent, la police ayant répondu par la force et réprimé les rassemblements ainsi que l’activité des réseaux sociaux.

Tenant des pancartes en hébreu, en anglais et en farsi, les manifestants du centre-ville de Jérusalem – dont de nombreux Israéliens d’origine perse – ont scandé « Femmes. Vie. Liberté ».

Shelly Salemnia, qui a des origines iraniennes, a déclaré qu’il était important pour elle d’assister à un événement en Israël soutenant les manifestants iraniens.

Shely Salemnia, à gauche, et Yvette Mazloumi assistant à un rassemblement en solidarité avec les femmes iraniennes, à Jérusalem, le 6 octobre 2022. (Crédit : Amy Spiro/Times of Israel)

« Je voulais trouver une manifestation [à laquelle assister] parce que je sais qu’il y a un lien profond entre Israël et l’Iran », a déclaré Salemnia. « Ma famille avait l’habitude de se déplacer régulièrement entre Israël et l’Iran à l’époque, avant la révolution. »

Salemnia a déclaré que la diaspora iranienne à travers le monde ressent un lien fort avec sa patrie, « même si je n’y suis jamais allée ».

« Je voulais vraiment montrer mon soutien aux personnes qui souffrent là-bas », a-t-elle ajouté. « Ce n’est pas de leur faute s’ils doivent subir ce régime, et j’espère que cela pourra changer. »

Yvette Mazloumi, une Juive perse de New York en visite en Israël, qui a participé à la manifestation, a déclaré qu’elle aimerait pouvoir se rendre, un jour, en Iran.

« C’est la première fois que j’ai l’impression qu’il y a une lueur d’espoir que quelque chose puisse changer », a déclaré Mazloumi à propos des manifestations en cours. « Et il y a beaucoup plus de couverture médiatique internationale cette fois-ci par rapport à la Révolution verte [contre le président de l’époque Mahmoud Ahmadinejad] en 2009… Je suis tellement heureuse de voir que cela se passe. »

Des Israéliens rassemblés, en solidarité avec les femmes iraniennes, dans le parc de l’Indépendance, à Jérusalem, le 6 octobre 2022. (Crédit : Amy Spiro/Times of Israel).

Le rassemblement a été co-organisé par la maire adjointe de Jérusalem, Fleur Hassan-Nahoum, qui s’est adressée à la foule en hébreu et en anglais.

« Nous n’avons jamais été contre le peuple iranien, nous sommes du côté de la nation iranienne et contre le cruel régime iranien qui tue des femmes sans raison aucune, qui empêche les femmes – en particulier – et les gens – de manière générale – d’avoir des droits égaux », a déclaré Hassan-Nahoum.

L’adjointe au maire a déclaré qu’elle « prie pour le jour où l’Iran pourra également rejoindre les accords d’Abraham à l’instar des Émirats arabes unis, du Bahreïn, du Maroc et du Soudan… il est dans notre intérêt – dans l’intérêt d’Israël – qu’il y ait une démocratie et une société libre en Iran. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...