Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Jérusalem: Les Chrétiens salués avec chaleur malgré les tensions interconfessionnelles

Les délégations présentes au festival annuel de l'ICEJ ont été accueillies les bras ouverts pour leur marche annuelle par les Juifs religieux qui bordaient la route

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

  • Des Israéliens reçoivent des cadeaux lors de la marche de l'ambassade chrétienne internationale de Jérusalem, le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/The Times of Israel)
    Des Israéliens reçoivent des cadeaux lors de la marche de l'ambassade chrétienne internationale de Jérusalem, le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/The Times of Israel)
  • Un Israélien serre la main de sionistes estoniens lors de la marche de l'ambassade chrétienne internationale de Jérusalem, le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/The Times of Israel)
    Un Israélien serre la main de sionistes estoniens lors de la marche de l'ambassade chrétienne internationale de Jérusalem, le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/The Times of Israel)
  • Des Israéliens assistent au défilé de l'ambassade chrétienne internationale à Jérusalem le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)
    Des Israéliens assistent au défilé de l'ambassade chrétienne internationale à Jérusalem le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)
  • Des Israéliens assistent au défilé de l'ambassade chrétienne internationale à Jérusalem le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)
    Des Israéliens assistent au défilé de l'ambassade chrétienne internationale à Jérusalem le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)
  • Des Israéliens assistent au défilé de l'ambassade chrétienne internationale à Jérusalem le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)
    Des Israéliens assistent au défilé de l'ambassade chrétienne internationale à Jérusalem le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)
  • Des Israéliens assistent au défilé de l'ambassade chrétienne internationale à Jérusalem le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)
    Des Israéliens assistent au défilé de l'ambassade chrétienne internationale à Jérusalem le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)
  • Des Israéliens assistent au défilé de l'ambassade chrétienne internationale à Jérusalem le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)
    Des Israéliens assistent au défilé de l'ambassade chrétienne internationale à Jérusalem le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)
  • Un garçon israélien reçoit un drapeau lors de la marche de l'ambassade chrétienne internationale de Jérusalem, le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/The Times of Israel)
    Un garçon israélien reçoit un drapeau lors de la marche de l'ambassade chrétienne internationale de Jérusalem, le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/The Times of Israel)
  • Des habitants du Pacifique défilent lors de la marche de l'ambassade chrétienne internationale de Jérusalem, le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/The Times of Israel)
    Des habitants du Pacifique défilent lors de la marche de l'ambassade chrétienne internationale de Jérusalem, le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/The Times of Israel)
  • Des Israéliens assistent au défilé de l'ambassade chrétienne internationale à Jérusalem le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)
    Des Israéliens assistent au défilé de l'ambassade chrétienne internationale à Jérusalem le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)

Au milieu d’une vague d’attaques contre des chrétiens et d’une série de manifestations contre les sionistes chrétiens dans la capitale, les Israéliens juifs sont descendus dans la rue mercredi pour accueillir les chrétiens du monde entier venus participer à la marche annuelle de Jérusalem.

Des étudiants de Yeshiva et des familles ultra-orthodoxes bordaient le parcours du défilé aux côtés d’immigrants français, d’Israéliens laïques et d’adolescents aux longs payess (les papillotes traditionnelles des juifs orthodoxes), typiques des jeunes des implantations de droite, pour acclamer les représentants de plus de 80 nations qui ont défilé dans leurs costumes nationaux à travers la ville.

« Nous sommes venus voir toutes les délégations, et tout ce qui se passe », explique Yedidya, un jeune homme portant un tee-shirt noir moulant et une kippa. « C’est émouvant de voir tous ces pays s’identifier à Israël. »

Il ajoute que le fait que les manifestants soient chrétiens ne le dérange pas. « Ils sont venus pour profiter d’Israël. Nous en profitons ensemble, » dit-il.

« Tant qu’ils sont avec nous, cela ne nous dérange pas », renchérit son ami Yosef, vêtu d’une chemise blanche à boutons.

Ils dénoncent tous deux les récents incidents au cours desquels des juifs ont craché sur des fidèles chrétiens dans la Vieille Ville. Le dernier incident en date a eu lieu mercredi matin.

Israéliens juifs le long du parcours de la marche de l’ambassade chrétienne internationale de Jérusalem, le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)

Une de ces attaques a été filmée lundi et elle a été condamnée par les principaux dirigeants religieux et politiques du pays.

Yosef pense qu’il y a toutefois deux poids, deux mesures. « Si un Arabe crache sur un Juif, il n’y a aucune chance qu’il soit arrêté, » déplore-t-il.

La marche de mercredi était le point culminant de la semaine de la fête des Tabernacles organisée par l’ambassade chrétienne internationale à Jérusalem (ICEJ). Les participants, chantant des chants à la gloire de Dieu dans leur langue maternelle et en hébreu, ont remonté la rue Bezalel jusqu’au cœur de Jérusalem, tandis que les Israéliens brandissaient des drapeaux et leur offraient des cadeaux.

Des hommes venus de Fidji et de Corée du Sud ont soufflé dans le shofar tout en se déplaçant dans la foule, faisant preuve d’une habileté qui rendrait jaloux bien des Juifs.

« C’est vraiment une joie que tout le monde vienne ainsi pour nous, pour le peuple juif », s’enthousiasme Yossi, un jeune homme aux longues moustaches vêtu d’une gaberdine hassidique noire.

Des Israéliens assistent au défilé de l’ambassade chrétienne internationale à Jérusalem le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)

Il avoue ne pas bien comprendre le christianisme, mais il dit voir dans leur arrivée à Jérusalem l’accomplissement de la prophétie d’Isaïe.

« S’ils viennent en tant que missionnaires, c’est terrible, mais il est écrit : ‘Leurs offrandes et leurs sacrifices seront acceptés sur mon autel, car ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations’. »

« En fin de compte, ils viennent en Israël pour dire que cette terre appartient aux Juifs », ajoute-t-il.

« C’est un pèlerinage », s’exclame son ami, qui a demandé à ne pas être nommé. « Nous aimerions en voir davantage. Nous aimerions qu’ils viennent d’Amérique, pour être avec le peuple juif ».

Il ne laisse planer aucun doute sur ce qu’il pense des attaques de Juifs crachant sur des chrétiens : « C’est inapproprié. C’est un Chilul Hashem [profanation du nom de Dieu]. Cela profane le nom des Juifs et le nom de Dieu dans le monde ».

Abby Bakke, membre du personnel de l’ICEJ aux États-Unis, déclare avoir ressenti un soutien encore plus grand pour la marche cette année : « Il y a une énergie particulièrement positive ».

Des Israéliens assistent au défilé de l’ambassade chrétienne internationale à Jérusalem le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)

Mais les incidents ne sont pas passés inaperçus : « Il y a eu un curieux mélange de tension, mais aussi de soutien de la part de Jérusalem. Cela a été chaleureux, ouvert, curieux », continue-t-elle.

La veille au soir, plusieurs dizaines de manifestants s’étaient rassemblés devant le stade Pais Arena à Jérusalem, où l’ICEJ organisait sa Nuit israélienne.

Les manifestants, pour la plupart des adolescents religieux, avaient interpellé ceux qui entraient dans le stade, alléguant que l’ICEJ était une organisation missionnaire, et ils avaient brandi une banderole sur laquelle était écrit : « Nous devons rester forts en tant que juifs fiers. Fidèlement depuis des générations ! »

Cette année, de grandes délégations du Brésil, des Philippines et des Fidji ont été rejointes par des sionistes chrétiens de pays avec lesquels Israël n’a pas de relations diplomatiques, notamment l’Algérie, l’Iran et la Corée du Nord.

Une délégation égyptienne brandissant des drapeaux nationaux a chanté en anglais avant la marche, mais elle a refusé d’être interviewée.

Des dizaines de chrétiens chinois ont fièrement brandi leur drapeau national, malgré les restrictions imposées à la pratique religieuse dans ce pays communiste.

Ayala (R), une chrétienne sioniste de Pékin, lors de la marche de l’ambassade chrétienne internationale de Jérusalem, le 4 octobre 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)

Ayala, une habitante de Pékin au nom hébraïque, confie que c’est la sixième fois qu’elle vient en Israël. « C’est bien », répond-elle en riant lorsqu’on lui demande comment se présente la vie d’un chrétien en Chine. « C’est bien ».

« Les Israéliens sont très libres », ajoute-t-elle. « Nous sommes venus ici pour prier pour notre pays, la Chine, et aussi pour soutenir Israël ».

Barry, un guide touristique taïwanais qui travaille en Israël, déclare qu’il y a environ 250 Taïwanais et Chinois présents à la fête de l’ICEJ. « L’Église est au-dessus du gouvernement, mais cette année, les Taïwanais et les Chinois ne collaborent pas. D’habitude, ils le font, mais il y a des tensions entre les pays. Mais la foi est plus importante que tout, et j’espère que la foi surmontera les barrières ».

Bien que les délégations n’aient pas hésité à proclamer leur foi et leurs sentiments à l’égard d’Israël, aucun message de prosélytisme n’avait été émis par les marcheurs ou dans les documents distribués par l’ICEJ lors de la manifestation de la veille.

« L’ICEJ n’a jamais mené d’activité missionnaire en Israël », affirme David Parsons, porte-parole de l’ICEJ, au Times of Israel. « La grande majorité des Israéliens que nous rencontrons le savent et ils nous ont chaleureusement accueillis pour Souccot une fois de plus, d’autant plus que les prophètes hébreux ont prédit il y a longtemps la présence de toutes les nations ici pour cette fête de pèlerinage unique et joyeuse. »

Le tout premier vol direct de Fiji Airways vers Israël a amené des centaines de sionistes chrétiens des nations insulaires du Pacifique à l’aéroport Ben Gurion avant le festival d’une semaine, qui coïncide chaque année avec la fête juive de Souccot.

Des manifestations plus importantes et plus violentes contre les chrétiens à Jérusalem avaient eu lieu en juin, lorsque des dizaines d’adolescents, garçons et hommes, s’étaient rassemblés à l’intérieur du Centre Clal pour interrompre un rassemblement de juifs messianiques et les empêcher d’assister à un concert qui se tenait dans un espace événementiel du bâtiment.

Quelques semaines plus tôt, le maire adjoint de Jérusalem, Arieh King, avait entraîné des centaines de juifs religieux à scander « missionnaires rentrez chez vous » lors d’un rassemblement de centaines de chrétiens près de la partie sud du mur Occidental pour un office de prière.

Les chrétiens évangéliques et les juifs messianiques d’Israël craignent que cette manifestation et d’autres épisodes récents de harcèlement à Jérusalem n’empirent, les groupes d’extrême-droite juifs anti-missionnaires intensifiant leurs activités à leur encontre.

Les sionistes chrétiens forment un bloc puissant et croissant de soutien à Israël dans le monde entier. Leurs efforts ont permis de modifier la position de certains pays à l’égard d’Israël, d’attirer des fonds et des touristes dans le pays et de financer l’immigration juive et des projets humanitaires à l’intérieur d’Israël.

Les tentatives de conversion des Juifs au christianisme sont un point sensible en Israël. Pendant des siècles, des centaines de milliers de Juifs en Europe ont été soumis à des conversions forcées par l’Église catholique – et les Églises orthodoxes dans une moindre mesure – sous peine d’expulsion ou de mort.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.