Jérusalem voit ses premiers flocons alors que la tempête arrive
Rechercher

Jérusalem voit ses premiers flocons alors que la tempête arrive

En anticipation de chutes de neige plus importantes, des écoles de Cisjordanie fermeront plus tôt ; des routes bloquées dans le nord

La ville de Jérusalem prépare des tracteurs pour dégager la neige, le 24 janvier 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
La ville de Jérusalem prépare des tracteurs pour dégager la neige, le 24 janvier 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les premiers flocons de neige ont commencé à tomber sur Jérusalem lundi matin alors que le pays se prépare aux intempéries. Malgré le mélange de pluie et de neige, la municipalité a déclaré que les écoles seraient ouvertes normalement.

La pluie devait tomber dans tout le nord et le centre d’Israël, avec de la neige à de plus hautes altitudes. Les températures tournaient autour de 0°C dans la capitale pendant que les précipitations commençaient.

Les écoles de la région montagneuse de la Cisjordanie, au sud de Jérusalem, devraient fermer à 13h00, au moment où la neige devrait commencer à tomber.

La police a émis une liste des autoroutes des régions montagneuses du nord du pays qui sont fermées lundi matin à cause de la neige : la route 989 près de Neve Ativ, la route 98 près d’Elron, la route 89 de Hiram à Horfeish, et la route de la frontière libanaise, la route 899, du kibboutz Sasa à l’école voisine.

A Jérusalem, où les routes étaient toujours ouvertes lundi matin, bien qu’avec un trafic limité, environ 100 chasse-neiges étaient prêts et des douzaines de plus étaient en attente alors que les résidents s’enveloppaient chaudement pour les forts vents et la neige attendus qui devraient secouer la capital pendant les prochains jours.

Les ouvriers municipaux étaient d’astreinte pour utiliser les tracteurs et les équipements lourds et se préparaient à distribuer 400 tonnes de neige pour garder les centres communautaires et 500 institutions scolaires ouverts dans la ville.

Le ministère de l’Education se préparait à ouvrir des salles de crise pour surveiller les conditions climatiques dans tout le pays, alors que la neige s’étend du sud du plateau du Golan et de la Galilée au bloc Etzion et à Kiryat Arba, en Cisjordanie, au sud de Jérusalem.

Le service météorologique israélien a prédit de la neige à Jérusalem et les montagnes du Néguev à partir de lundi soir, et qui devrait continuer mardi et mercredi, ainsi que de forts vents et des risques d’inondations rapides dans les lits des rivières des déserts du Néguev et de Cisjordanie.

Les températures ne devraient remonter que jeudi.

Des soldats israéliens tiennent la garde dans le froid près du carrefour du bloc Etzion, pendant qu'une tempête de neige frappe le pays, le 24 janvier 2016. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)
Des soldats israéliens tiennent la garde dans le froid près du carrefour du bloc Etzion, pendant qu’une tempête de neige frappe le pays, le 24 janvier 2016. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Les météorologistes ont annoncé qu’un système à basse pression sur l’est de la Méditerranée conduisait le temps orageux vers les rivages israéliens.

Des palestiniens près d'une route inondée à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, alors que de fortes pluies tombent, le 24 janvier 2016. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Des palestiniens près d’une route inondée à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, alors que de fortes pluies tombent, le 24 janvier 2016. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Selon l’agence de presse palestinienne Maan, le temps hivernal a décalé le début du semestre des écoles publiques de la bande de Gaza.

Les classes devaient commencer lundi, avait annoncé dimanche le gouvernement de Gaza, dirigé par le Hamas, dans un communiqué, et pourrait être reportées suivant la sévérité des conditions climatiques.

De forts vents ont été rapportés dimanche dans la ville côtière d’Ashdod, et les autorités de la ville de bord de mer du sud, Ashkelon, se sont assurées que la machinerie était prête en cas d’inondation.

La ville a souffert de sérieuses inondations en novembre et en décembre, enregistrant des records de précipitation en une heure.

La neige a commencé à recouvrir les pistes de ski du mont Hermon, et le site était fermé aux visiteurs, alors que des orages et même de la grêle étaient prévus jusque dans le nord du Néguev.

Dans les hauteurs entourant Jérusalem, la corporation électrique israélienne a installé quatre générateurs pour assurer que les résidents des hautes altitudes du bloc Etzion, des hauteurs du sud de Hébron et de Kiryat Arba recevraient un approvisionnement sans interruption, bien que des coupures de courant puissent toucher des emplacements difficiles d’accès pendant les fortes neiges.

La ville de Jérusalem a annoncé dimanche qu’elle avait des stockes de milliers de tonnes de nourriture, des milliers de pelles, de radiateurs, de générateurs, de paquets thermiques, d’éclairages d’urgence, des centaines de couvertures et de sacs de couchage. Il a été demandé aux fournisseurs de nourriture de faire des stocks avant que la tempête n’arrive en force.

La municipalité a prévenu les résidents que la fermeture des entrées de Jérusalem pourrait arriver, et a annoncé qu’elle mettait en place une page internet spéciale avec des mises à jour sur les routes, les transports en commun et les écoles.

Environ 10 véhicules tout terrains ont été équipés de pelles pour aider à dégager la neige des rails du tramway de la ville.

Citypass, la compagnie qui gère le tramway de Jérusalem, a appelé les conducteurs à ne pas abandonner de voitures sur les rails comme ils l’ont fait pendant des chutes de neige les années précédentes. La compagnie a rappelé aux passagers que les tramways pouvaient fonctionner dans la neige jusqu’à cinq centimètres de profondeur.

Le maire de Jérusalem Nir Barkat a demandé à ses équipes d’intensifier leurs efforts pour identifier des sans-abris et des adolescents dormant dehors et pour les amener dans des centres communautaires jusqu’à ce que la tempête soit passée.

Le maire de Jérusalem Nir Barkat contrôle les préparatifs pour la neige, attendues à Jérusalem cette semaine, le 24 janvier 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le maire de Jérusalem Nir Barkat contrôle les préparatifs pour la neige, attendues à Jérusalem cette semaine, le 24 janvier 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« La neige à Jérusalem est célébrée par les Hiérosolymitains, et nous nous attendons à voir la plus belle ville du monde recouverte de neige, a-t-il déclaré dans un communiqué. Nous appelons tous les résidents à se préparer pour la neige, se préparer comme nécessaire, à prendre leurs responsabilités, et à suivre les instructions de la municipalité et des services de secours. »

La municipalité a annulé les cérémonies de plantations d’arbres qui devaient marquer la fête de Tou Bichvat, selon le site d’informations NRG, et le ministère de l’Education a ordonné que les voyages scolaires soient redirigés vers des zones où il ne devrait ni neiger, ni y avoir d’inondations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...