“J’étais comme un prédateur” raconte le garde de sécurité qui a suivi et tiré sur le terroriste de Tel Aviv
Rechercher

“J’étais comme un prédateur” raconte le garde de sécurité qui a suivi et tiré sur le terroriste de Tel Aviv

Le garde n’a “pas tiré avant d’avoir vu le terroriste de mes propres yeux” et d’avoir une ligne de mire dégagée

Le garde de sécurité A. poursuivant un terroriste au marché de Sarona de Tel Aviv, le 8 juin 2016. Image tirée d'une vidéo prise par un passant. (Crédit : capture d'écran Ynet)
Le garde de sécurité A. poursuivant un terroriste au marché de Sarona de Tel Aviv, le 8 juin 2016. Image tirée d'une vidéo prise par un passant. (Crédit : capture d'écran Ynet)

Un garde de sécurité travaillant pour une compagnie privée qui a tiré et blessé l’un des deux terroristes palestiniens qui a commis l’attentat du marché de Sarona de Tel Aviv mercredi soir a raconté les instants où il avait réalisé qu’il était témoin d’un attentat terroriste.

Le garde, identifié par son initiale A., a suivi l’un des terroristes en fuite près de la rue Haarbaah, derrière Sarona, mais ne pouvait pas tirer parce que son arme était enrayée, a-t-il déclaré aux médias israéliens.

« J’étais comme un prédateur, résolu », a-t-il dit.

« Alors que je sortais mon pistolet et l’armait, je savais qu’il y avait un terroriste dans la zone […]. Je suis allée dans [la zone de la fusillade], j’ai regardé autour de moi, et je n’ai vu personne. Ensuite j’ai entendu une rafale de balles, je n’ai pas tiré avant de voir le terroriste de mes propres yeux, pas tiré, je ne voulais blesser personne, pas même lui tant qu’il y avait des gens autour de lui. Il était très difficile de voir [dans la cohue qui a suivi] », a-t-il déclaré.

Khalid Muhamra (à gauche) et Muhammad Muhamra (à droite), les deux cousins palestiniens de Yatta, un village de Cisjordanie, qui ont mené l'attentat terroriste du marché Sarona de Tel Aviv et tué 4 personnes, le 8 juin 2016. (Crédit : autorisation)
Khalid Muhamra (à gauche) et Muhammad Muhamra (à droite), les deux cousins palestiniens de Yatta, un village de Cisjordanie, qui ont mené l’attentat terroriste du marché Sarona de Tel Aviv et tué 4 personnes, le 8 juin 2016. (Crédit : autorisation)

Les deux terroristes ont été identifies par des médias palestiniens comme les cousins Muhammad et Khalid Muhamra, de Yatta, en Cisjordanie, au sud de Hébron.

Une vidéo prise par un passant avec son téléphone montre le moment du tir sur l’un d’entre eux. On ne sait toujours pas lequel des deux hommes a été blessé.

« Ce n’est que quand j’ai identifié quelqu’un en train de courir avec une arme que j’ai compris que c’était lui. Et ce n’était pas une arme ordinaire, c’était une [arme à feu] automatique », a-t-il déclaré.

Quand A. a commencé à le poursuivre, il a réussi à réduire la distance entre lui et le terroriste, puis a été coincé : « je voulais tirer mais mon arme s’est enrayée. J’ai jeté ma cartouche et en ai pris une autre, j’ai armé le pistolet et j’ai continué à tirer. Pendant ce temps, il avait réussi à mettre de la distance entre nous. »

« J’imagine qu’il s’est fatigué, dans le noir j’ai entendu quelque chose tomber, peut-être son arme, j’ai continué à courir après lui », a déclaré A.

Il a ensuite tiré une balle et a blessé le terroriste à l’abdomen, qui est soigné à l’hôpital Ichilov de Tel Aviv.

Le deuxième terroriste s’est vu par erreur proposé un abri chez un policier qui n’était pas en service après la fusillade et s’était précipité sur les lieux pour aider, avant de réaliser qui il était, de faire demi-tour et de l’arrêter.

Il a été emmené pour être interrogé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...