Johnson fustige l’ONU pour sa critique des frappes israéliennes contre le Hezbollah
Rechercher
'135 résolutions en tout, dont 68 contre Israël'

Johnson fustige l’ONU pour sa critique des frappes israéliennes contre le Hezbollah

Pour le chef de la diplomatie britannique, cette condamnation était “une profonde absurdité” compte tenu de la situation en Syrie

Le ministre des Affaires étrangères britannique Boris Johnson à une réunion des ministres des Affaires étrangères européens au Conseil de l'Europe, à Bruxelles le 16 janvier 2017. (Crédit : Emmanuel Dunand/AFP)
Le ministre des Affaires étrangères britannique Boris Johnson à une réunion des ministres des Affaires étrangères européens au Conseil de l'Europe, à Bruxelles le 16 janvier 2017. (Crédit : Emmanuel Dunand/AFP)

Boris Johnson, le secrétaire d’Etat des Affaires étrangères du Royaume-Uni, a fustigé mardi le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies, qui a critiqué le bombardement par Israël de positions du Hezbollah sur le plateau du Golan, affirmant qu’elles étaient « absolument grotesques ».

S’adressant aux députés pendant la session de questions parlementaires sur les affaires étrangères, Johnson a déclaré que cette condamnation était « une profonde absurdité », ajoutant qu’il était mauvais de pointer du doigt Israël, « quand après tout, dans cette région, nous avons vu les barbaries les plus épouvantables du régime d’Assad, et c’était l’argument que soulevait, à juste titre, le gouvernement britannique. »

Le Conseil a adopté vendredi cinq résolutions critiquant Israël, dont l’une sur des violations présumées des droits de l’Homme sur le plateau du Golan.

Les propos de Johnson ont été tenus juste après que la mission britannique aux Nations unies a publié un communiqué critiquant la décision de l’ONU.

« Israël compte une population de huit millions de personnes, dans un monde de sept milliards [d’individus]. Et pourtant, depuis sa fondation, le Conseil des droits de l’Homme a adopté 135 résolutions sur des pays, dont 68 contre Israël », a indiqué la mission.

« La justice est aveugle et impartiale. Cette concentration sélective sur Israël n’est ni l’une, ni l’autre. Israël est le seul pays qui est en permanence au programme du Conseil des droits de l’Homme. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...