Jürgen Todenhöfer : L’Etat islamique veut tuer des millions de personnes
Rechercher

Jürgen Todenhöfer : L’Etat islamique veut tuer des millions de personnes

Un journaliste, qui a passé 10 jours avec le groupe terroriste, affirme qu'il prépare « un nettoyage religieux »

Capture d'écran d'un reportage de la CNN montrant des images de Jürgen Todenhöfer avec des combattants de l'État islamique en Syrie en 2014. (Crédit : Capture d'écran  CNN)
Capture d'écran d'un reportage de la CNN montrant des images de Jürgen Todenhöfer avec des combattants de l'État islamique en Syrie en 2014. (Crédit : Capture d'écran CNN)

L’Etat islamique veut tuer des centaines de millions de personnes dans le monde et le groupe terroriste est largement sous-estimé par l’Occident, a affirmé le journaliste allemand Jürgen Todenhöfer, 75 ans, qui a pu passer quelques jours avec le groupe l’année dernière.

C’est le premier journaliste occidental qui a été autorisé à avoir un accès étendu au groupe. Il a passé 10 jours avec les agents et a réussi à s’en sortir vivant.

Todenhöfer, un ancien député élu sous les couleurs de l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne, le parti d’Angela Merkel, a récemment publié un livre sur ses expériences, intitulé « Inside IS – Ten days in The Islamic State » [« A l’intérieur de l’EI : Dix jours dans l’Etat islamique]

Dans son livre, il dit que le groupe terroriste ne peut être vaincu militairement et qu’il est très « pessimiste » sur ce qui peut être fait pour le combattre.

« Ils sont beaucoup plus forts que ce que l’on pense ici », a-t-il écrit.

L’État islamique est comme un « tsunami nucléaire qui prépare le plus grand nettoyage religieux de l’histoire », a-t-il poursuivi.

« Ils contrôlent désormais un territoire qui est d’une superficie supérieure au Royaume-Uni et sont soutenus par un enthousiasme presque extatique, chose que je n’ai jamais rencontré dans une zone de guerre. Chaque jour des centaines de combattants volontaires de partout dans le monde affluent ».

« Les décapitations ont été établies comme une stratégie avec laquelle ils voulaient répandre la peur et la terreur parmi leurs ennemis. Cela a bien fonctionné – regardez la capture de Mossoul prise avec moins de 400 combattants ! ».

« Ce sont les ennemis les plus brutaux et les plus dangereux que je n’ai jamais vus de ma vie. Je ne vois pas qui aurait une vraie chance de les arrêter. Seuls les Arabes peuvent arrêter l’EI. Je suis revenu [de là] très pessimiste », a-t-il confié.

Dans une interview avec Al-Jazeera de l’année dernière, quand il est rentré de Syrie, Todenhöfer a déclaré : je pense que seuls les Irakiens sunnites peuvent vaincre l’EI. Ils l’ont fait une fois avant. En 2007, ils les ont battus, mais l’EI était beaucoup plus faible. Mais c’est la seule possibilité et la voie à suivre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...