Rechercher

Kiev : des centaines de personnes rendent hommage au collaborateur nazi Bandera

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Stepan Bandera a dirigé l'Armée insurrectionnelle ukrainienne, qui a tué des milliers de Juifs et de Polonais

Des militants de divers partis nationalistes lors d'un rassemblement à Kiev, en Ukraine, le 1er janvier 2022. (Crédit : AP Photo/Efrem Lukatsky)
Des militants de divers partis nationalistes lors d'un rassemblement à Kiev, en Ukraine, le 1er janvier 2022. (Crédit : AP Photo/Efrem Lukatsky)

Comme chaque année début janvier, des centaines de nationalistes ukrainiens ont participé à une marche aux flambeaux à Kiev samedi, à l’occasion de l’anniversaire de Stepan Bandera, un dirigeant tué par les services secrets soviétiques en 1959 qui avait collaboré avec l’Allemagne nazie.

Les expressions d’admiration pour Bandera et d’autres collaborateurs ont pris de l’ampleur et du poids suite à la révolution de 2014 en Ukraine, qui a renversé le régime de Viktor Ianoukovitch en prétendant qu’il était un pantin de la Russie, et a déclenché un conflit armé avec la Russie.

La manifestation de cette année a eu lieu dans un contexte délicat, alors que la Russie menace de reprendre des opérations militaires d’ampleur à la frontière ukrainienne.

« Aujourd’hui, alors qu’il y a une guerre avec l’occupant sur le front et que la lutte contre la ‘cinquième colonne’ se poursuit à l’arrière, nous nous souvenons et honorons la mémoire de Stepan Bandera », a déclaré Andriy Tarasenko, chef du parti nationaliste Secteur droit.

Des militants de divers partis nationalistes lors d’un rassemblement à Kiev, en Ukraine, le 1er janvier 2022. (Crédit : AP Photo/Efrem Lukatsky)

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Bandera a dirigé l’Armée insurrectionnelle ukrainienne, qui a tué des milliers de Juifs et de Polonais, dont des femmes et des enfants, alors qu’elle combattait aux côtés de l’Allemagne nazie contre l’Armée rouge et les communistes.

Les hommages à des collaborateurs nazis – y compris ceux responsables de la mort de Juifs – représentent un phénomène croissant en Europe de l’Est, où beaucoup considèrent ces individus comme des héros pour leur résistance aux Soviétiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...