La 3è guerre mondiale, tendance des réseaux sociaux après la mort de Soleimani
Rechercher

La 3è guerre mondiale, tendance des réseaux sociaux après la mort de Soleimani

Les mèmes et les commentaires sur la possibilité de guerre et de mobilisation militaire US dominent alors que les usagers réagissent aux tensions entre Washington et Téhéran

Des Iraniens défilent avec une bannière portant la photo du général Qassem Soleimani, chef des forces al-Quads, lors d'une manifestation après la mort de ce dernier organisée à Téhéran, le 3 janvier 2020 (Crédit : Atta Kenare/AFP)
Des Iraniens défilent avec une bannière portant la photo du général Qassem Soleimani, chef des forces al-Quads, lors d'une manifestation après la mort de ce dernier organisée à Téhéran, le 3 janvier 2020 (Crédit : Atta Kenare/AFP)

Les réactions à l’élimination par les Américains du général iranien Qassem Soleimani ont été très nombreuses sur les réseaux sociaux et les hashtags faisant allusion à la troisième guerre mondiale sont devenus l’une des principales tendances sur internet, vendredi et samedi. Les utilisateurs ont également fait part, sur la toile, de leur crainte face à une éventuelle mobilisation militaire aux Etats-Unis.

La frappe aérienne de vendredi, qui a été ordonnée par le président américain Donald Trump, a fait grimper en flèche les tensions au Moyen-Orient et attisé les craintes d’un conflit d’envergure. Les responsables iraniens ont juré de se venger de cette élimination, et le chef suprême iranien a promis de « dures représailles ».

Trump, samedi soir, a émis une menace à l’encontre de l’Iran sur Twitter, disant que les Etats-Unis pourraient cibler des dizaines de sites iraniens lors de frappes en cas de représailles.

Des hashtags, parmi lesquels #WWIII, #WorldWar3 et #WorldWarThreeDraft se sont répandus sur Twitter et d’autres plateformes, générant des centaines de milliers de mentions.

Le groupe de rock écossais Franz Ferdinand, qui porte le nom de l’archiduc dont l’assassinat, en 1914, avait donné le coup d’envoi de la Première guerre mondiale, a twitté penser qu’une autre guerre mondiale serait « une mauvaise idée » après que son nom ait également commencé à se propager sur internet.

La possibilité d’une mobilisation militaire américaine a également été évoquée des milliers de fois. Aucune déclaration officielle n’a laissé entendre qu’une telle mobilisation pouvait être envisagée. La dernière remonte en 1973, pendant la guerre du Vietnam.

Le Selective Service américain, qui est responsable des listes des recrues potentielles, a cherché vendredi à apaiser les craintes dans ce contexte de rumeurs de mobilisation, écrivant sur Twitter qu’il « maintenait ses activités habituelles ». L’agence a indiqué que son site internet connaissait « des volumes élevés de trafic » en raison de la « propagation de fausses informations ».

Les usagers ont posté des mèmes sur des détentions pour désertion, ou sur l’exemption du service pour raisons médicales.

Trump et Soleimani eux-mêmes avaient publié des mèmes sur le conflit entre les Etats-Unis et l’Iran dans le passé. Le compte Instagram de Soleimani, qui était populaire, a été suspendu au mois d’avril.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...