Rechercher

Au lancement de la Coupe du monde, la BBC diffuse un reportage sur les Droits humains

La chaîne nationale britannique a fâché les supporters en illustrant les controverses suscitées par le tournoi au Qatar, dont les ouvriers morts et les lois anti-LGBTQ

Des feux d'artifice explosent au-dessus du stade Al Bayt avant le début du match de football du groupe A de la Coupe du monde entre le Qatar et l'Équateur à Al Khor, au Qatar, le dimanche 20 novembre 2022. (Crédit : Alessandra Tarantino/AP)
Des feux d'artifice explosent au-dessus du stade Al Bayt avant le début du match de football du groupe A de la Coupe du monde entre le Qatar et l'Équateur à Al Khor, au Qatar, le dimanche 20 novembre 2022. (Crédit : Alessandra Tarantino/AP)

La BBC, la chaîne nationale du Royaume-Uni, a refusé de retransmettre la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde de football, dimanche, en raison des critiques sur les violations des droits de l’homme commises par le Qatar, pays hôte.

Alors que la cérémonie, qui a coûté plusieurs millions de dollars, était lancée dans le stade Al Bayt, près de Doha, l’équipe de présentateurs de la chaîne a sauté la cérémonie et les producteurs ont à la place diffusé des reportages sur les accusations de corruption dans le processus de candidature du Qatar, sur les plus de 6 000 travailleurs migrants qui seraient morts pendant la construction des complexes pour l’événement et sur les lois anti-LGBTQ du pays.

« Les droits des femmes et la liberté d’expression sont sous les projecteurs », a remarqué l’ancienne star du football anglais Gary Lineker, qui faisait partie de l’équipe des présentateurs. « C’est la Coupe du monde la plus controversée de l’histoire et aucun ballon n’a encore été tiré. »

D’autres critiques portaient sur les négociations relatives à l’indemnisation des travailleurs migrants et de leurs familles. Amnesty International réclame plus de 400 millions de dollars, mais jusqu’à présent, la Fifa, qui régit le monde du football, n’aurait pas donné son accord, selon le Guardian.

Bien que la BBC ait diffusé la cérémonie en direct en ligne, la chaîne de télévision a diffusé des reportages, dont une interview d’Amnesty International sur l’impact de la compétition sur l’environnement.

« Nous n’avons jamais vu une Coupe du monde ayant une telle empreinte carbone », a déclaré le présentateur Ros Atkins.

Au bout d’une demi-heure environ, le programme de la BBC est passé à une discussion sur le championnat lui-même, et sur l’équipe qui avait les meilleures chances de remporter la victoire.

L’émission a toutefois suscité des critiques de la part de fans excédés du contenu d’une émission qui est censée être consacrée au sport, certains faisant remarquer que les présentateurs se trouvaient dans un studio à Doha et étaient payés pour leur travail, selon le quotidien le Daily Mail.

Le commentateur Piers Morgan a tweeté : « Scandaleusement irrespectueux vis-à-vis du Qatar, la BBC n’a pas retransmis la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde et a préféré diffuser d’autres informations moralisatrices sur le pays. »

« S’ils sont à ce point consternés, ils devraient ramener à la maison leur vaste armée d’employés et nous épargner cette hypocrisie absurde », a-t-il écrit.

Des fans regardent les feux d’artifice après le match d’inauguration de la Coupe du monde entre le Qatar et l’Équateur sur la promenade maritime de la Corniche à Doha, au Qatar, le 20 novembre 2022. (Crédit : Francisco Seco/AP)

Pendant ce temps, Al Jazeera, la chaîne anglophone financée par le gouvernement qatari, diffusait des images montrant la rencontre entre des ouvriers de construction et l’équipe de football d’Angleterre, selon le journal The Guardian. Pendant la diffusion du clip, un narrateur a fait remarquer que, sans le tournoi, « ces deux groupes d’hommes, avec leurs langues et leurs origines différentes, ne se seraient peut-être jamais rencontrés. Mais le football les a réunis ».

La pop star sud-coréenne Jung Kook, du groupe BTS, était la vedette de la cérémonie d’ouverture, qui a duré une demi-heure, ainsi que l’acteur américain Morgan Freeman, qui a fait l’objet d’accusations d’agression sexuelle.

Le complexe d’Al Bayt fait partie d’une série de nouveaux stades construits pour le tournoi, dont le coût est estimé à 200 milliards de dollars pour le Qatar, soit la Coupe du monde la plus chère de l’histoire.

Les organisateurs de la Coupe du monde espèrent que le début de l’événement apaisera les controverses qui ont assombri les préparatifs du tournoi depuis que le Qatar a été désigné comme pays hôte lors d’un vote choc de la Fifa en 2010.

Le traitement des travailleurs migrants au Qatar et le bilan de l’État du Golfe en matière de droits de l’homme ont fait la une des journaux bien avant le coup d’envoi de la Coupe du monde.

Des danseurs se produisent lors de la cérémonie d’ouverture précédant le match du groupe A de la Coupe du monde de football au Qatar entre le Qatar et l’Équateur au stade Al Bayt à Al Khor, dans le nord de Doha, le 20 novembre 2022. (Crédit : Kirill Kudryavtsev/AFP)

Plusieurs nations européennes participantes – dont l’Angleterre, l’Allemagne et le Danemark – ont déclaré que leurs joueurs porteraient des brassards « OneLove » aux couleurs de l’arc-en-ciel, en signe de solidarité avec la communauté LGBTQ. L’homosexualité est illégale au Qatar.

Cette décision pourrait donner lieu à des mesures disciplinaires de la part de la Fifa, qui a annoncé son intention de mettre ses propres brassards à la disposition des équipes.

Israël ne s’est pas qualifié pour le tournoi, qui a lieu tous les quatre ans. Mais de nombreux supporters israéliens s’y rendront, en profitant des vols directs sans précédent entre Tel Aviv et Doha, affrétés spécialement pour l’occasion.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...