La chaine YouTube de l’extrémiste antisémite Henry de Lesquen supprimée
Rechercher

La chaine YouTube de l’extrémiste antisémite Henry de Lesquen supprimée

Candidat fantaisiste à la présidentielle 2017, ancien président de Radio Courtoisie et ancien haut fonctionnaire, l’homme n’a jamais caché ses idées antisémites et négationnistes

Henry de Lesquen, ancien président de Radio Courtoisie. (Crédit : capture d'écran Youtube)
Henry de Lesquen, ancien président de Radio Courtoisie. (Crédit : capture d'écran Youtube)

La chaine YouTube de l’extrémiste Henry de Lesquen, antisémite et négationniste, a été supprimée, a rapporté la semaine dernière sur sa page Facebook l’Union des étudiants juifs de France (UEJF).

Candidat fantaisiste à la présidentielle 2017, ancien président de Radio Courtoisie et ancien haut fonctionnaire, l’homme n’a jamais caché ses idées antisémites et son rejet de ce qu’il appelle la culture « nègre » et la « religion de la Choah ».

Une enquête a été ouverte à son encontre en Suisse en mars dernier, après qu’il a déclaré publiquement lors d’une réunion du groupe extrémiste « Résistance helvétique » : « Il y a pire que le coronavirus : le judéovirus. »

L’homme avait démarré son discours en étayant sa thèse racialiste sur les « cinq » différentes « races » de l’espèce humaine. Selon le journal suisse 24heures.ch, il a ensuite abordé « les menaces de l’immigration de masse ‘congoïde’, encouragée selon [lui] par les ‘gouvernements cosmopolites’ et la passivité des ‘candaules’ (comprenez ‘les hommes blancs soumis’ dans la dialectique de Lesquen), pour aboutir aux thèses complotistes antisémites, ‘la coterie juive’ accusée de favoriser cette ‘invasion’ ».

Après la chaîne YouTube de Dieudonné hier, Facebook supprime la page de Henry de Lesquen, célèbre négationniste qui se…

פורסם על ידי ‏‎Union des Etudiants Juifs de France [ UEJF ]‎‏ ב- יום רביעי, 1 ביולי 2020

Dans son programme à la présidentielle 2017, il prônait la défense d’un « racisme républicain » et de l’idée de « réimmigration » des minorités en France (le renvoi des étrangers et des citoyens d’origine étrangère). Son compte Twitter avait alors été censuré et bloqué depuis la France.

En 2018, De Lesquen avait été condamné à Paris à un total de 7 000 euros d’amende pour provocation à la haine et contestation de crime contre l’humanité.

La cour d’appel de Paris avait sanctionné le candidat auto-proclamé à la présidentielle pour ses propos sur le degré de « blancheur » de l’équipe de France de football, qu’il se demandait « comment franciser », dans un tweet du 16 juillet 2016.

Il s’était également dit, dans des tweets postés les 27 et 28 avril 2016, « émerveillé de la longévité des rescapés de la Shoah morts à plus de 90 ans ». « Ont-ils vécu les horreurs qu’ils ont racontées ? (…) La plantureuse (Simone) Veil rescapée de la Shoah a 88 ans. À ma connaissance, elle va bien. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...