Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

La commission israélienne sur les violences sexuelles du 7 octobre rencontre les autorités US

L'entretien s'est conclu sur une réaffirmation de l'engagement des Etats-Unis à dénoncer ces violences et mettre leurs auteurs face à leurs responsabilités

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Des manifestantes se sont rassemblées devant le siège de l'ONU à New York, le 4 décembre 2023, pour protester contre le silence de la communauté internationale à propos des violences sexuelles commises par les terroristes du Hamas contre des femmes israéliennes lors du massacre du 7 octobre. (Crédit : Carli Fogel)
Des manifestantes se sont rassemblées devant le siège de l'ONU à New York, le 4 décembre 2023, pour protester contre le silence de la communauté internationale à propos des violences sexuelles commises par les terroristes du Hamas contre des femmes israéliennes lors du massacre du 7 octobre. (Crédit : Carli Fogel)

Plusieurs responsables de l’administration Biden se sont entretenus jeudi avec le chef de la Commission civile israélienne sur les crimes commis par le Hamas contre les femmes et les enfants le 7 octobre, a annoncé la Maison Blanche.

Lors de cette réunion, la présidente de la commission, Cochav Elyakam-Levy, « a évoqué le recueil de témoignages et de preuves des événements du 7 octobre et sa rédaction d’un compte rendu complet des violences de genre commises par le Hamas », peut-on lire dans un communiqué de la Maison Blanche.

« Les participants sont revenus sur l’obligation de dénoncer sans ambiguïtés les violences sexuelles perpétrées par le Hamas et la nécessité d’obtenir un large soutien de la communauté internationale afin de mettre les auteurs des faits face à leurs responsabilités et aider les rescapées », poursuit-il.

La conseillère du président américain Jennifer Klein a redit « la détermination du président américain Joe Biden à utiliser tous les outils financiers, diplomatiques et juridiques à sa disposition pour lutter contre les violences sexuelles lors des conflits, et l’action constante de son administration pour obtenir la libération des femmes et des filles toujours aux mains du Hamas ».

Par ailleurs, la vice-présidente américaine Kamala Harris a joint sa voix à celle de Biden pour condamner les violences sexuelles perpétrées par le Hamas le 7 octobre dernier.

« Nous avons lu les récits épouvantables d’agressions sexuelles commises par le Hamas le 7 octobre. Ce sont des actes répréhensibles qui doivent être condamnés », a-t-elle tweeté.

« Le viol ne devrait jamais être utilisé comme arme de guerre. J’ai passé toute ma carrière à protéger les femmes et les filles contre ces odieuses violences sexuelles et je continuerai à le faire. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.