Israël en guerre - Jour 287

Rechercher

La communauté juive de Lisbonne défend le nouveau président du Conseil européen contre des accusations d’antisémitisme

La communauté juive de Porto estime qu'António Costa a compliqué le processus de naturalisation des demandeurs de citoyenneté de descendants de Juifs

Antonio Costa, à Lisbonne, le 6 octobre 2019. (Crédit : AP Photo/Armando Franca)
Antonio Costa, à Lisbonne, le 6 octobre 2019. (Crédit : AP Photo/Armando Franca)

Dans un ouvrage publié le 3 juillet à très bas prix sur Amazon, The Plan ! Jewish Life Threatened in Europe (Le plan ! La vie juive menacée en Europe), la communauté juive de Porto, qui signe le rapport, affirme que le prochain président du Conseil européen, António Costa, a fait preuve d’antisémitisme par le passé.

Selon des dirigeants juifs de Porto, Costa a dû démissionner l’an dernier de son poste de Premier ministre du Portugal en raison d’enquêtes de corruption et qu’il s’en est pris à de multiples reprises à la communauté juive du pays – ce qui a conduit à l’abrogation de la loi de 2015 sur la nationalité, qui accordait la citoyenneté portugaise aux descendants de Juifs qui avaient été contraints de quitter le pays sous l’Inquisition.

« Nous pensons qu’il est important de faire connaître au grand public l’histoire de ceux qui sont sur le point de jouer un rôle important dans l’Union européenne », a déclaré au Jewish News Syndicate le président de la communauté juive de Porto, Gabriel Senderowicz.

« L’Union européenne a pour projet d’aider à promouvoir la vie juive dans les années à venir, mais ce plan pourrait être menacé par la nomination d’un homme qui a fait preuve par le passé d’animosité envers la communauté juive […] et qui a tenté de la réduire et de l’attaquer dans son pays d’origine pendant son mandat de Premier ministre. Il est vital que les Européens apprennent la véritable idéologie de Costa et que le monde juif comprenne les dangers qui pèsent sur les communautés juives du continent », a averti M. Senderowicz.

Après ces déclarations, la communauté juive de Lisbonne a elle défendu António Costa contre ces accusations d’antisémitisme. « À aucun moment personne n’a ressenti d’expressions concrètes d’antisémitisme » de la part de Costa, indique un communiqué de la communauté.

La communauté juive de Porto a déclaré publiquement qu’elle était actuellement victime d’un « antisémitisme à la soviétique », suite à la fin de la loi sur la naturalisation.

Ces déclarations font suite à une enquête pénale en cours sur des soupçons de fraude dans le traitement par la communauté juive de Porto des demandes de citoyenneté portugaise en vertu de la loi de 2015. En 2022, le rabbin de Porto, Daniel Litvak, avait ainsi été arrêté dans le cadre d’une enquête sur la naturalisation du milliardaire russe Roman Abramovitch dans le cadre de cette loi. L’enquête portait sur des faits « susceptibles de constituer des délits de trafic d’influence, de corruption active, de falsification de documents, de blanchiment d’argent » ou encore de fraude fiscale », précisait un communiqué du ministère public.

Si António Costa a effectivement « compliqué » le processus de naturalisation des demandeurs de citoyenneté, comme l’affirme la communauté de Lisbonne, il l’a fait « temporairement » et en raison de « l’inquiétude suscitée par des informations… faisant état d’abus dans le processus » et « sans aucun motif antisémite ».

Le 9 juillet, le Congrès juif européen – la communauté juive de Lisbonne est affiliée à ce dernier – a lui aussi rejeté « fermement » les accusations d’antisémitisme portées contre António Costa. « Le futur président [du Conseil européen] Costa a eu un parcours exemplaire en tant que maire de Lisbonne dans ses relations avec la communauté juive locale et a personnellement promu la célébration publique des principaux événements juifs », a écrit l’organisation dans un communiqué.

« De plus, durant son mandat de Premier ministre, le président Costa a rencontré des dirigeants de la communauté juive et a abordé les préoccupations concernant l’antisémitisme tant au Portugal qu’au sein de l’Union européenne. L’EJC et la communauté juive de Lisbonne expriment leur rejet absolu des tentatives d’attribuer des intentions antisémites aux actions du gouvernement Costa visant à durcir les réglementations sur l’octroi de la citoyenneté portugaise aux descendants des Juifs séfarades. Ces mesures ont été mises en œuvre en réponse à des préoccupations concernant des abus allégués dans la délivrance et l’octroi des certificats de nationalité. Nous sommes consternés que des rapports médiatiques non signés provenant d’un certain groupe juif au Portugal cherchent à lancer une attaque infondée et potentiellement diffamatoire contre M. Costa. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.