La construction de 153 maisons aurait été approuvée dans les implantations de Cisjordanie
Rechercher

La construction de 153 maisons aurait été approuvée dans les implantations de Cisjordanie

Ces constructions auraient obtenues un rare feu vert à Etz Efraim, Carmel, Rehelim, et Alon Shvut

Construction dans l'implantation de Tekoa, en Cisjordanie, le 7 septembre 2014. Illustration. (Crédit : Flash90)
Construction dans l'implantation de Tekoa, en Cisjordanie, le 7 septembre 2014. Illustration. (Crédit : Flash90)

Le ministère de la Défense aurait approuvé la construction de 153 maisons dans des implantations de Cisjordanie, après deux ans pendant lesquels peu de nouvelles constructions ont été autorisées, a annoncé lundi une porte-parole de l’organisation israélienne opposée aux implantations La Paix Maintenant.

Les projets de construction, approuvés par une commission de planification de l’administration civile qui supervise la Cisjordanie, comprennent des unités dans plusieurs implantations autour de Hébron, et une approbation rétroactive pour des maisons de Rehelim, à côté de Naplouse, selon Haaretz.

Les autorisations ont été accordées la semaine dernière, selon l’article.

Il n’y a pas eu de confirmation officielle de ces nouvelles autorisations.

La mesure était inhabituelle, étant donné que le gouvernement a largement restreint l’autorisation pour des logements en Cisjordanie ces deux dernières années, par peur de contrarier les Etats-Unis, qui pourraient répondre en ne mettant pas leur veto aux résolutions anti-Israël à l’ONU, a rapporté Haaretz.

« Il y avait une sorte de gel des constructions depuis le deuxième semestre de 2014, pendant ces 18 derniers mois, le gouvernement s’était contenté, à quelques rares exceptions près, de légaliser rétroactivement des constructions dans les implantations de Cisjordanie », a souligné Hagit Ofran, porte-parole de La Paix Maintenant.

« Mais apparemment le gouvernement de [Benjamin] Netanyahu a cédé à la pression des résidents des implantations, ou il n’a plus peur d’une réaction négative des Etats-Unis, comme c’était le cas pendant les négociations sur le dossier iranien », a-t-elle ajouté.

L’on ne sait pas ce qui a précipité le changement présumé de politique, qui intervient quelques jours après des critiques sévères de l’ambassadeur américain Dan Shapiro sur la politique israélienne en Cisjordanie.

Les quelques projets qui ont reçu une autorisation ces deux dernières années étaient généralement des cas dans lesquels des constructions illégales étaient autorisées rétroactivement ou en réponse à un appel spécifique devant la haute cour de justice.

Les projets comprennent 34 maisons à Etz Efraim, juste à l’est de la Ligne verte, près de la ville israélienne de Rosh Haayin. A Carmel, une implantation du sud des hauteurs de Hébron, un programme pour remplacer des logements temporaires de 28 maisons a été approuvé.

A Rehelim, où un plan directeur a récemment reçu une autorisation et où 61 maisons ont reçu un permis rétroactif, 21 nouvelles maisons ont été autorisées. A Alon Shvut, au sud de Jérusalem, le gouvernement a approuvé la construction de 60 nouvelles maisons.

La députée Aida Touma-Sliman de la Liste arabe unie a questionné la décision rapportée du gouvernement d’autoriser de nouvlles maisons tout en menant ce qu’elle considère être une augmentation de l’application des ordres de démolition des structures illégales dans les communautés arabes israéliennes.

« A Taibe, ils ont détruit des maisons et dans les implantations ils en construisent, s’est-elle plainte. Alors que le gouvernement Netanyahu poursuit sa politique de destruction des maisons des citoyens arabes, il approuve la construction de logements pour les résidents des implantations qui vivent dans un territoire occupé. »

Selon un sondage publié ce week-end par la Deuxième chaîne de télévision israélienne, les deux tiers des Israéliens ne sont pas satisfaits de la façon dont le Premier ministre gère la situation.

Les dernières attaques se sont produites à l’intérieur d’implantations et plusieurs membres du gouvernement avaient promis aux représentants des habitants que le gouvernement approuverait de nouveaux plans de construction en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...