La Cour suprême interdit l’entrée de Haïfa à un cargo d’ammoniaque
Rechercher

La Cour suprême interdit l’entrée de Haïfa à un cargo d’ammoniaque

La décision a été prise après l'appel pour le maintien de l'activité du réservoir jusqu'à ce qu'une alternative soit trouvée par Haifa Group

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le réservoir d'ammoniac de Haïfa. (Crédit : ministère de l'Environnement)
Le réservoir d'ammoniac de Haïfa. (Crédit : ministère de l'Environnement)

La Cour Suprême a interdit l’accès au port de Haïfa à un cargo transportant de l’ammoniaque, qui doit remplir le réservoir de la ville dans l’attente de son jugement en appel, la semaine prochaine, sur la fermeture de ce ballon de stockage.

Cette décision était une réponse à un appel formulé par Haifa Group, gestionnaire du réservoir, contre un jugement qui avait été prononcé par le tribunal de district, qui ordonnait que cette structure soit complètement vidée.

Des responsables locaux, avec à leur tête le maire de Haïfa Yona Yahav, affirment que des dizaines de milliers de personnes pourraient perdre la vie en cas de rupture de ce réservoir d’une capacité de 12 000 tonnes, ou si un cargo de livraison était touché par un missile.

Le groupe terroriste libanais du Hezbollah a déjà menacé de prendre pour cible cette réserve pour ses roquettes dans le cas d’un conflit futur avec Israël.

Dans le jugement prononcé par la Cour de district de Haïfa, le 1er mars, le juge Tamar Sharon Netanel a estimé que la crise sanitaire potentielle nécessitait l’abandon du réservoir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...